Maroc: le détenu Rabii Ablak , vient de mette fin à sa longue grève de la faim

Aujourd'hui les efforts déployés par les défenseurs des droits humains viennent d'être récompensés , le détenu Rabii Ablak vient d'annoncer, il ya quelques instants, qu'il met fin définitivement à sa longue grève de la faim de 40 jours. Notre combat pour la libération des tous les détenus politiques continue.

En tant citoyen marocain du Rif, en tant militant des droits humains et de la liberté, je me suis senti à la fois touché et interpellé par le combat et surtout par la situation grave de Rabii Ablaq.
Affaibli par une grève de la faim entamée depuis 39 jours, le jeune militant du Hirak d'Alhoceima risquait d’y laisser sa vie sans pouvoir quitter le service de réanimation médicale de l’hôpital Moulay Youssef où il est hospitalisé depuis vendredi 28 juillet suite à la dégradation de son état de santé.
La mort tragique de quelques détenus en prison, dans le passé, à la suite d’une grève de la faim, ne pouvait me laisser indifférent.
C'est pour que ce genre de drame ne se reproduise plus, que j'ai considéré qu'il est urgent de faire tout pour sauver la vie de Rabii et de le convaincre de mettre un terme à sa grève de la faim, avant que ça ne soit trop tard.
C'est pourquoi, j'ai répondu présent aujourd'hui à la demande de la famille Ablaq et que j'ai entrepris une démarche personnelle pour essayer d'expliquer et de convaincre d’une manière fraternelle notre fils Rabii, de cesser immédiatement sa grève de la faim.

Tout en m'engageant à demander au jeune détenu de cesser son action de grève qu’il conçoit, pour sa part, comme l’ultime recours pour faire valoir ses droits, notamment sa libération immédiate , je tiens à affirmer que mon objectif n’est point une manière de lui demander de baisser les bras. Je considère que cette cessation de la grève de la faim n’est nullement un renoncement ou une résignation face à son injuste incarcération et à celle de l'ensemble de ses camarades du Hirak du Rif. Bien au contraire, mon initiative participe du souci de la continuité du combat pour la liberté et la dignité de tous les détenus, sachant qu’il y a bien d’autres formes de lutte qui ne mettent pas en péril leurs vies.

Aujourd'hui les efforts déployés par les défenseurs des droits humains viennent d'être récompensés , le détenu Rabii Ablak vient d'annoncer, il ya quelques instants, qu'il met fin définitivement à sa longue grève de la faim de 40 jours. Notre combat pour la libération des tous les détenus politiques continue.

Tanger le 3 août 2017
Dr Mhmaed Lachkar

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.