Mahmoud Darwich, un poète qui ne meurt jamais!

Il y a deux ans, le 9 août 2008, le grand poète palestinien est décédé à l’âge de 67 ans.

«Comme disait le poète» de Nasri Hajjaj au Festival DOC A TUNIS, Tunisie, DOC A TUNIS, Nasri Hajjaj, As the poete said, comme disait le poète, Mahmoud Darwich, Tunisie

Il y a deux ans, le 9 août 2008, le grand poète palestinien est décédé à l’âge de 67 ans.

Pour célébrer ce triste anniversaire, je me propose de vous faire partager un extrait du film/documentaire du réalisateur palestinien Nasri Hajjaj qui rend un hommage particulièrement émouvant à un homme dont les poèmes et les rêves ont marqué tant de générations dont la mienne.

Produit en 2009, le film nous propose un voyage, d’une durée d’une heure, sur les traces du poète à travers les villes et villages par lesquels il est passé, à l’instar de Ramallah, Beyrouth, Paris ( son hôtel habituel : Madisson). Le film met aussi en scène les amis du poète qui lisent ses poèmes traduits en plusieurs langues : les prix Nobel de littérature : le Portugais José Saramago et le Nigérian Wole Soyinka, Dominique de Villepin et bien d’autres.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.