Un court rappel au Président Macron au sujet du passé de Pétain :

Je profite de la présence du Président français aujourd’hui à Tanger pour inaugurer en grande pompe le lancement du premier TGV marocain, pour lui rappeler que le Maréchal Pétain, dont il vient de rendre hommage pour son action durant la première guerre mondiale, était également entre Verdun et Vichy responsable de la mort de milliers de civils marocains dans le Rif entre 1925 et 1926.

Je profite de la présence du Président français aujourd’hui à Tanger (nord du Maroc) pour inaugurer en grande pompe le lancement du premier TGV marocain, pour lui rappeler que le Maréchal Pétain, dont il vient de rendre hommage pour son action durant la première guerre mondiale, était également entre Verdun et Vichy responsable de la mort de milliers de civils marocains dans le Rif entre 1925 et 1926.

 Le « vainqueur de la guerre 14/18 » était arrivé au Maroc en août 1925 où il débarqua avec des chars, des avions, un équipement dernier cri et prit la tête d'un contingent de près de 200 000 hommes, avec comme objectif d’écraser dans le sang la résistance des populations rifaines à la colonisation espagnole. Il avait la confiance du gouvernement français mais aussi celle du sultan. « Sa Majesté Moulay Youssef m’a dit en ces propres termes : je ne veux pas traiter avec Abdelkrim, j’espère que vous débarrasserez le Maroc de ce rebelle », écrira le maréchal.

Pétain avait compté sur la collaboration de Francisco Franco, alors colonel de la Légion espagnole. Le 8 septembre 1925, le colonel Franco participera à l’opération militaire conjointe franco-espagnole pour le débarquement sur la plage de la "Cebadilla" dans la baie de Al-Hocéima pour prendre Ajdir, la capitale de la jeune république du Rif. Les deux hommes avaient des convictions communes et s’étaient liés d’une amitié profonde, une amitié qui se confirmera en mars 1939 quand, Franco devenu maître de l’Espagne, Pétain sera envoyé près de lui comme ambassadeur de la France à Madrid. Durant plus de deux ans, les armées française et espagnole et à leur tête Pétain et Franco avaient déployé d'importantes forces et du matériel moderne (artillerie, aviation, armes chimiques ) pour venir à bout de la rébellion dans Rif, faisant des milliers de morts et de blessés.

Voilà Monsieur Le Président à quoi est attaché pour les Rifains, dont des millions  vivent dans votre pays, le nom de votre maréchal Philippe Pétain. J’espère qu’un jour la France, terre des droits humains,  s’excuse pour le  soutien  apporté à l’armée espagnole  dans sa guerre pour  coloniser le Rif.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.