Le Maroc endeuillé par la disparition de deux patriotes juifs.

Edmond Amran El Maleh en 2008

Abraham Serfaty, le 21 septembre 2000 à Rabat

 

C’est avec grande tristesse que j’ai appris que mon pays vient de perdre, en 3 jours, deux de ses grands fils de confession juive. Il s’agit de l'écrivain et intellectuel Edmond Amran El Maleh décédé, à l’âge de 93 ans, lundi 15 novembre à l'hôpital militaire Mohammed V de Rabat et du militant Abraham Serfaty, décédé aujourd’hui, à l’âge de 84 ans, à Marrakech.

Tous les deux, et très jeunes, s’étaient engagés dans la lutte du peuple marocain pour son indépendance contre la colonisation française. Ensuite, ils ont choisi de rester chez eux, dans leur pays , pour se battre, chacun à sa façon, avec le peuple et ses forces progressistes pour la construction d’une société où régnerait la justice et la démocratie.

Tous les deux étaient des hommes d’une générosité débordante qui a marqué toute une génération de marocains et dont je fais partie avec une grande fierté. Leur antisionisme et leur engagement total à côté de la cause du peuple palestinien nous marquera pour toujours.

La disparition brutale de ces deux militants exceptionnels va laisser un énorme vide . C’est une grande perte pour le Maroc et pour le peuple palestinien.

Mes condoléances à leurs familles et que leurs âmes reposent en paix.

Dr Mhamed Lachkar

Le 18/11/10

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.