M. Lachkar
Médecin, écrivain
Abonné·e de Mediapart

134 Billets

1 Éditions

Billet de blog 26 oct. 2011

La démocratie dans les pays arabes ne se fera pas contre l’islam.

M. Lachkar
Médecin, écrivain
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le peuple tunisien vient de réussir son pari, celui de faire tourner la page de la dictature pour ouvrir enfin la voie vers la démocratie où seul le peuple peut décider à travers des élections libres du choix de ses gouvernants et du projet de société auquel il aspire.

Pour la première fois dans le Monde arabe, un peuple s’est exprimé librement et pacifiquement par le biais des urnes. Les Tunisiens sont allés voter massivement : 90% des inscrits se sont déplacés pour élire une « assemblée nationale » qui sera chargée de rédiger une nouvelle Constitution et de désigner un nouvel exécutif jusqu'aux prochaines élections générales.

Tous les observateurs venus de tous les coins du monde sont unanimes pour reconnaître que le scrutin avait été organisé dans le respect des règles démocratiques et dans la transparence totale.

Ce premier scrutin libre de l'histoire de la Tunisie a conféré, comme c’était prévu, une avancée remarquable du parti Ennahda, mouvement islamique modéré cofondé par Rachid Ghannouchi en 1969.

Cette large victoire des islamistes suscite déjà des très nombreuses inquiétudes aussi bien en Tunisie qu'en Occident. Cette percée, pourtant prévisible, fait craindre surtout une remise en question du statut des femmes. Certains parlent déjà d"automne islamiste", d’autres évoquent un scénario à l'iranienne.

Personnellement, je pense qu’il s’agit là d'un phénomène historique crucial qui ne peut et qui ne doit pas être arrêté, pour éviter un scénario comme en Algérie. Les citoyens tunisiens, délivrés de leur peur, ne seront pas prêts à accepter qu'on les prive de leur liberté de choix. Aujourd’hui il n’existe pas d’autre alternative que l’alternative démocratique. D’autant plus que les dirigeants d’ Ennahda s’étaient engagés, depuis la révolution du jasmin et bien avant, à respecter les principes démocratiques. Rachid Ghannouchi, a lui-même promis solennellement maintes fois, ne pas chercher à imposer ses points de vues et en particulier de ne pas s’attaquer au statut des femmes. Il n’arrête pas de répéter que son intention, après cette victoire électorale, est de dégager une majorité stable pour assurer au pays d’aller de l’avant sur le plan économique et social. Il vient d’ailleurs de tendre la main à des formations de gauche pour constituer une large coalition nationale. Il faut donc attendre les actes des « islamistes » à ce niveau là. C’est ce qui intéresse la majorité des tunisiens. Ces derniers s’impatientent pour voir quelles sont leurs recettes pour relancer l’économie du pays et combattre le chômage ?Comment réduire les disparités sociales et régionales ?

Ce premier test de démocratie dans le premier pays arabo-musulman, vient de nous confirmer que la démocratie dans nos pays ne se fera pas contre l’islam, mais avec lui. Je prie donc certains éditorialistes de la presse française d’arrêter de s’inquiéter sur le sort du printemps arabe en agitant l’épouvantail de l’avancée de l’islamisme politique. Je rappelle que l’instrumentalisation de la menace islamique à l’égard de la demande de démocratie dans les pays arabes n’a produit que les résultats que l’on sait.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Regarder en face son passé colonial : quelques leçons venues de Belgique
Le Parlement belge a entamé voilà deux ans un travail historique d’ampleur sur son passé colonial. Il s’ajoute à des initiatives locales sur la décolonisation de l’espace public et à une loi sur la restitution des biens spoliés. Y a-t-il des leçons à en tirer pour la France ?
par Justine Brabant et Ludovic Lamant
Journal
Restitutions de patrimoine africain : repolitiser le débat, rendre visibles les objets oubliés
Dans un contexte de débats nourris autour de la restitution des biens spoliés durant la colonisation, la dernière livraison de la revue « Politique africaine » éclaire quelques angles morts des discussions autour de ce patrimoine, parfois oublié, souvent dépolitisé.
par Justine Brabant
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — International
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat