Le PS s'évacue: la droite ectopique s'avorte

Le PS s’évacue: la droite ectopique s’avorte. Trop longtemps nous tolérons leurs assauts répétés sur le bien commun. Les élus en collusion avec le monde de la finance déchirent les règles qui nous protègent. Ils menacent la république. La résistance est divisée, mais au niveau local et associatif la politique est chargée d'espoir. Mr Hamon, venez construire la France Insoumise ensemble.

Le PS s’évacue: la droite ectopique s’avorte, politiquement mort. L’ancien ministre de l’économie mérite ces coucous qui quittent un nid usurpé. Trop longtemps nous tolérons leurs assauts répétés sur le bien commun. 

 

L'état qui cherche à s’abolir détruit son propre pouvoir de distribuer la richesse, de soutenir les services publics et de protéger le peuple de la ruine. Elle déchire les règles qui protègent les travailleurs, le monde vivant, notre nourriture, l’eau, et l'air même que nous respirons. 

 

Les personnes handicapées sont repoussées, les gens pauvres sont expulsés de leurs maisons. La vague brune risque devenir tsunami. Les élus en collusion avec le monde de la finance continuent l’austérité et les privatisations. Ils menacent ce qui reste de la république, res publica, ‘ce qui est public’. 

 

Bien sûr, il y a des manifestations. Il y a dissidence sur les média sociaux. Mais notre réponse est faible contre ce qui nous attend aux mains de Mr Macron et sa droite bancaire, ou la droite bancale de Mr Fillon. La résistance aux collaborateurs est divisée. 

 

Mais au niveau local et associatif la politique est partout, chargée d'espoir, de colère et d'un vif désir de changement. Encore et encore, ce changement est contrarié par le poids mort des partis de l’extrême centre. Qui resterait attaché à ce bloc, Mr Hamon, d’autant plus que le bateau prend l’eau ? 

 

L'on pourrait attendre pour découvrir ce qui se passe après les élections, bien qu'il soit difficile de ne voir que le pire. Ou l’on pourrait couper le cordon ombilical et partir vers un futur espoir incertain. Je sais quelle option je prendrais, Mr Hamon: construire la France Insoumise ensemble!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.