Comment montrer si un parti est ‘fasciste’

Comment montrer si un parti est ‘fasciste’ - dans la mesure où il mélange 20 idées piquées chez la droite et chez la gauche : brouillon à peaufiner, pour une éducation politique qui sert les valeurs de la république


On a vu en 2002 le 'front républicaine' contre le Front Nationale: droite et gauche votaient ensemble contre la menace du Nationale Socialisme: en allemand 'nazional sozialistiche' d'ou vient le mot Nazi.  
Maintenant plus que jamais il devient important de respecter les mots tels que 'fasciste' et de s'en servir avec clarté. 

C'est à ce fin que je commence à travailler ce liste de 20 concepts piquées chez la droite identitaire et chez le socialisme qui se mélangent pour former le fascisme qui est fatale pour la democratie.

Je vous invite à travailler ensemble avec moi pour en former un outil à s'en servir contre ceux qui collaborent avec notre 'vrai adversaire'. 

Comment démontrer si un parti est 'fasciste' ? Dans la mesure où il mélange 20 concepts piquées et à la droite, et à la gauche: - 

  1. le politiquement correct - des tabous tels que les lois contre les préjugés raciaux et l'homophobie
  2. la police de la pensée qui cherche à contrôler les opinions privées des gens
  3. la politique de consensus, qui assure que les vues populaires sont ignorées dans l'interêt des intellectuels de gauche
  4. l'immigration incontrôlée, qui donne naissance à des ghettoes concentrés pleins de minorités non absorbées dont les vues et les interêts ne sont pas ceux de la population existante et qui sont donc un abus d'hospitalité
  5. les immigrants, qui ne devraient pas avoir droit à l'aide sociale, seulement à la charité; ni au travail, ni aux soins de santé, ni à la scolarité
  6. le rôle de l'état, qui serait de nous protéger contre la concurrence déloyale,
  7. de privatiser les monopolies de l'état, et
  8. de décourager les cultures étrangères
  9. la droite de gouvernement, qui s'est  vendue au libre-échange mondiale et aux fonctionnaires
  10. le socialisme qui a perdu contact avec le peuple
  11. les deux partis de gouvernement qui sont corrompus et les élus qui sont là pour l'argent, ces élus qui utilisent l'état pour leurs propres fins
  12. la finance internationale
  13. le besoin de former un mouvement de résistance contre la cupidité privée, l'hypocrisie publique, et la corruption
  14. les affaires secrètes avec les multinationales
  15. le financement illégal des partis
  16. la corruption des deux partis d'alternance
  17. un monde hors de contrôle
  18. des anciens alliés peu fiables
  19. le besoin d'une réponse de 'chaque nation pour soi'
  20. une crise financière mondiale

Tou cela pousse dans la terre fertile d'un manque d'éducation politique et un cynisme envers la démocratie.

Le mot dont Mussolini a dérivé le terme "fasciste" était "fasces" signifiant "un faisceau", se référant au même paquet d'idées qui l'avait amené au pouvoir en Italie. Sa recette aidait Hitler à  gagner l'élection, en alimentant le nationalisme et le moulant dans le national-socialisme, avec des idées piquées à droite et à gauche; une démocratie mature peut être dépassée si l'opposition à la politique d'extrême droite n'est pas menée avec intégrité, enthousiasme et intelligence.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.