Le pouvoir bien ou mal acquis

Je lis dans 'Les Misérables' ...

Bouleversé par la violence des "gardiens de la paix" et la "sagesse" vantée par M.Macron, je me retire pour lire 'Les Misérables' et pour réfléchir. Là, je tombe tout de suite sur les mots d'un sénateur!

"Mon choix est fait. Il faut être mangeant ou mangé. Je mange. Mieux vaut être la dent que l'herbe. Telle est ma sagesse ... J'ai ma philosophie. Je ne me laisse pas enguirlander par des balivernes. Après ça, il faut bien quelque chose à ceux qui sont en bas, aux va-nu-pieds, aux gagne-petit, aux misérables. On leur donne à gober les légendes, les chimères, l'âme, l'immortalité, le paradis, les étoiles. Ils mâchent cela". 

Et l'évêque qui répond:

"Ceux qui ont réussi à se procurer ce matérialisme admirable ont la joie de se sentir irresponsables, et de penser qu'ils peuvent dévorer tout, sans inquiétude, les places, les sinécures, les dignités, le pouvoir bien ou mal acquis, ...".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.