Au plus près du péril écologique avec Hubert Reeves....

hubert_par_bujold.jpg

Il s’agit du dernier livre de Hubert Reeves,paru en septembre 2013. Le titre est un vers du poète Hölderlin que Hubert Reeves emprunte car il y voit la description de notre histoire : là où croît le péril écologique….croît aussi « l’éveil vert » , ce qui sauve….

Reeves partage son ouvrage en trois parties : – « La Belle Histoire » , celle de l’univers et de l’éclosion de la vie. –  » La moins Belle Histoire » , celle de notre effroyable pouvoir de destruction . Et  » L’éveil vert » qui nous sauvera , peut-être.

Rien de bien nouveau au fil des pages, mais un solide résumé de tout ce que nous savons déjà.

La Belle Histoire nous  montre que les lois de la Nature sont exactement celles qu’il fallait pour que la vie apparaisse, c’est pourquoi on les appelle « les lois fertiles ». Une toute petite différence et ….. »nous ne serions pas là pour en parler ». On a découvert en 1935 la présence de matière sombre,invisible, qui ne se laisse voir ni sous la forme de nébuleuses, ni sous celle de galaxies ou d’étoiles.Il y a cinq fois plus de matière sombre que de matière visible ! Cette matière sombre, dont nous ignorons la nature, exerce aussi une force d’attraction, elle gravite et participe à la formation des étoiles et des planètes. Elle fait partie de ce sans quoi « nous ne serions pas là pour en parler ». On a découvert également de l’énergie sombre qui augmente la vitesse d’éloignement des galaxies, de nature mystérieuse encore et tout aussi indispensable à ce qui fait que l’univers est tel qu’il est, c’est à dire propice à la vie.

Matière sombre plus énergie sombre constituent 95 pour cent de la densité de la matière cosmique.

 On a découvert le vent solaire : flux de particules d’énergie provenant du soleil dont la Terre est protégée par son magnétisme, magnétisme sans lequel, donc, nous ne serions pas là… Les êtres vivants reçoivent leur énergie de la combinaison du gaz carbonique, de l’eau et de la lumière solaire . Le gaz carbonique est peu abondant mais…il est sans cesse renouvelé par les indispensables éruptions volcaniques. Sans tout cela…point de vie.

La Terre à sa naissance est une boule de lave à plus de mille degrés. Des millions d’années seront nécessaires à son refroidissement qui permettra que la vapeur d’eau de son atmosphère se condense en nappes aquatiques  dans lesquelles, mystérieusement,des cellules vivantes vont apparaître. Dans cette première partie ,est recensé , de façon très pédagogique,  tout ce sans quoi nous ne serions pas là….

La Moins Belle Histoire, en seconde partie, étale les méfaits dont nous nous sommes rendus auteurs.Depuis 100 000 ans, l’homme fait disparaître des espèces animales, à commencer par les mastodontes et les mammouths. A l’heure actuelle, 90 pour cent de la forêt a disparu à Madagascar ,70 pour cent des espèces d’oiseaux à Hawaï ,..au rythme actuel des disparitions , on aura perdu la moitié des espèces à la fin du siècle. C’est l’érosion de la biodiversité. Le puma est considéré comme éteint ,point n’est toujours besoin de chasseurs pour exterminer une espèce, quand elle n’a plus assez d’espace , une espèce s’éteint d’elle même.

 Dans l’atmosphère, 30 pour cent de gaz carbonique en plus, chiffre qui devrait doubler dans les décennies à venir. Mais…,et c’est la troisième partie, voici qu’apparaît l’ « Eveil vert ». Dès 1960, le dangereux pesticide DDT est interdit aux Etats -Unis et le commandant Cousteau empêche le dépôt de déchets radioactifs en Méditerranée. On sait maintenant que la disparition d’une espèce affaiblit un écosystème entier : l’éradication du loup au vingtième siècle aux USA a entraîné la prolifération des coyotes . L’éradication des coyotes qui a suivi a entraîné la prolifération des renards qui ont fait disparaître certaines espèces d’oiseaux aquatiques. La disparition du loup a eu pour conséquence aussi la prolifération des wapitis dévorant des plantes et des fleurs indispensables à la vie des papillons,oiseaux et castors des lieux . La réintroduction du loup a rétabli l’équilibre!

On pourrait penser que la Nature a atteint son niveau d’incompétence en permettant la venue de l’homme qui la menace. Mais elle l’a doté de compassion, ce qui lui permettra peut-être de coexister avec sa propre puissance. Il est prouvé dans une étude,  chiffres à l’appui, de Steven Pinker,  que la violence entre humains diminue. Malgré ce que l’on peut croire , le vingtième siècle est celui qui a fait le moins de victimes  proportionnellement à la population.

Rappelons nous qu’aux temps des Romains mille victimes humaines et animales pouvaient succomber en un jour !

Le réveil vert est un nouvel humanisme qui prend conscience de l’interdépendance de tous les êtres vivants.

Dans un parc national américain, une nouvelle pancarte vient d’être placée : Ne cueillez pas ces fleurs, comme nous, elles ont le droit d’exister. Il est à espérer que c’est le signe d’un nouvel état d’esprit humain.

D.B.
toutes nos critiques sont sur www.madamedub.com

Et notre maison d'édition www.dubeditions.com 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.