Madjid MESSAOUDENE
Abonné·e de Mediapart

120 Billets

3 Éditions

Billet de blog 6 nov. 2012

Le CRIF première officine judéophobe de France ?

Madjid MESSAOUDENE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On ne présente plus le CRIF. Depuis plusieurs années, l'organisation qui se voulait réprésentative des juifs de France, est devenue l'attachée de presse du gouvernement et de l'armée d'Israël.

La recette est simple : aucune critique d'Israël, stigmatisation de tous les musulmans et faire monter la peur au sein de la communauté juive qui confiera alors son destin au CRIF et au Ministre de l'Intérieur.

Le CRIF amalgame sciemment juifs et israéliéns, ce qui admettons-le n'est pas tout à fait pareil. 20% d'Israël est constitué de palestiniens israéliens. Et l'on peut être juif sans être israélien, ça marche aussi en sens inverse. Mais pas pour le CRIF qui oeuvre sans relâche en faveur d' un soutien inconditonnel de tous les juifs et israéliens envers Israël.

Le CRIF rêve lui aussi, à voix haute,  d'un grand Israël - Eretz Israël - débarrassé des arabes, des palestiniens, des musulmans.

Le seul problème est que ce faisant, le CRIF alimente bel et bien la judéophobie, et ce, en toute connaissance de cause.

En niant les crimes perpétrés par l'armée israélienne à l'encontre des palestiniens, le CRIF alimente le ressentiment contre la réelle impunité dont jouit l'armée la plus 'morale' du monde...

En niant les responsabilités du gouvernement israélien, le plus à droite de l'histoire du pays, le CRIF alimente là encore la rancoeur envers les gouvernants de ce pays, qui feraient ce que bon leur semble sans jamais subir la moindre critique ni condamnation.

Ce faisant, donc, le CRIF entretient les fantasmes sur les juifs, maitres du monde, qui dirigeraient tout, partout et que personne n'ose critiquer de peur de se faire affubler de la fameuse étiquette d'antisémite.

Le CRIF le sait, maintenir cette auto-censure, qui est en fait une interdiction absolue de critiquer Israël, permet y compris à des fascistes comme ceux de la Ligue de Défense Juive d'agresser de nombreuses personnes impunément, sans la moindre reprobation dudit CRIF ou des représentants de l'Etat. Cette association vient même d'écrire au Ministre de l'Intérieur pour le sommer d'agir contre les soutiens à la Palestine, alors que la seule chose que Manuel Valls devrait faire est de poursuivre et dissoudre cette milice.

Le chantage à l'antisémitisme est utilisé de longue date, et ce chantage ne sert que les plus droitiers, de tous bords. Ainsi, se trouvent pris dans ce piège des israéliens et français, juifs ou non qui réprouvent les exactions commises en Palestine occupée et qui sont couvertes ici, en France, par des responsables pourtant français avant d'être juifs, mais qui se présentent d'abord comme juifs en oubliant d'être français.

L'accueil honteux qu'a reservé le Président Français au Premier ministre de l'occupation israélienne est venu nous rappeler que malgré toutes les déclarations de principe, et les promresses de campagne, rien ne viendrait ternir l'amitié franco-isralienne fusse-t-elle au mépris des droits baffoués d'un autre peuple et au mépris du droit international.

Une chose seule à faire donc, dans l'intérêt même des israéliens et des juifs de France et du monde : critiquer encore et encore Israël, et faire cesser cette insolente impunité qui n'est rien d'autre qu'une véritable offense.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Libertés publiques
Covid-19 : « Le gouvernement réglemente par protocoles et foires aux questions, une menace pour l’État de droit »
Stéphanie Renard, maîtresse de conférences en droit public, fait le bilan de deux années de crise. Cette spécialiste de l’ordre public sanitaire s’inquiète de la diffusion d’un « droit souple » qui « menace l’avenir de l’État de droit et le principe de légalité », et dénonce un « retour en arrière, vers une vision hygiéniste de la société ».
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Nucléaire
Hugo, lanceur d’alerte du nucléaire : « J’accuse EDF de dissimulations »
« Avec ce type d’attitude, nos centrales ne sont pas sûres » : le témoignage choc d’un membre de la direction de la centrale nucléaire du Tricastin, inquiet que la culture de la sûreté nucléaire passe en arrière-plan des impératifs financiers au sein du groupe EDF.
par Youmni Kezzouf et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato