Une application pour dénoncer les femmes en Burqa : la Idélation

#Painauchocolat, terroristes, banlieues..... Le climat est une nouvelle fois pesant. Tous ou presque y vont de leur couplet pour mettre en garde contre les dangereux musulmans qui seraient très nombreux à être intrinsèquement des voyous, des terroristes en puissance..

On laisse aussi entendre descente aux enfers intervient tout juste après le vol du premier #painauchocolat à des enfants bien blancs.pendant le ramadan 

Dans l'émission #motscroisés du 8 octobre, Yvec Calvi nous a encore une fois concocté un plateau à 95 % réactionnaire. L'intervenante la plus à gauche étant une magistrate de la Cour d'appel de Versailles, Isabelle Rome, plus à gauche que François Rebsamen, le Monsieur Sécurité du PS.

Comme à son habitude, Fadela Amara vomissait sa bile contre les caïds des banlieues, elle qui n'y habite plus depuis longtemps et qui à un bilan bien en dessous du niveau de la mer concernant ces mêmes quartiers.

Donc c'est juste etouffant. Pas un jour ne passe sans qu'on ait une phrase sur l'islam radical qui gangrène la France, offrant un boulevard au FN et à son nouvel adhérent Jean François COPE.

Dernière dérive en date, le lancement d'une application sur IOS permettant de 'signaler' tout comportement suspect.

Cette application se nomme 'observer la loi'.

Sont 'signalables' en vrac : comportements automobiles dangereux, fumeurs dans les lieux publics, tapage nocturne et..... femmes en burqa.

Le souci, c'est que de l'aveu même de ses initiateurs - le site Enquêtes et Débats, relayé par l'organisation d'extrême droite Riposte Laïque - cette appli permet toutes les dérives.

Phénomène marginal, la burqa risque d'être remise au coeur du débat par quelques ultralaicards qui se cachent derrière la laïcité pour mieux exprimer leur aversion de l'islam. Le syndrome Caroline Fourest.

Fiction : une armée de xénophobes s'organise autour de cette application et dénonçant régulièrement dans différentes villes et quartiers

Quelques mois plus tard, Enquête et Débats titrera : recrudescence du nombre de fermmes en burqua dans les rues de France. La France a peur.....

Cette application devrait être interdite et dénoncée immédiatement par les forces progressistes, et en premier lieu par le gouvernement qui démontrera qu'il est convaincu que TOUTES les religions sont compatibles avec la République.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.