Forum mondial de l'eau à Marseille: premières impressions

En arrivant le décor est planté...

En arrivant le décor est planté...


Forum Mondial de l'Eau Forum Mondial de l'Eau
Le forum mondial de l'eau est un PPP mondial, partenariat bien huilé
entre les États, les autorités locales et les majors de l'eau et de
l'énergie

Ce qui frappe  dans les interventions c'est cette profusion de
bons sentiments à la limite de l'œcuménisme et de la charité chrétienne... Mais aussi musulmane puisque le Premier Ministre du Maroc a tenu à souligner que Dieu gère l'eau.....
En cherchant bien, j'aurais trouvé aussi un peu de compassion juive...

D'abord un clip avec des paroles ultra moralisatrices du type "sauvons l'eau pour les frères et sœurs"...

Extraits :

La charité en chanson au Forum Mondial de l'Eau © Madjid MESSAOUDENE

 

 

 

 

On avait l'impression que la clé des problèmes d'accès à l'eau et à l'assainissement relève des seuls peuples, que finalement si chacun fermait le robinet et ne polluait pas autant son écosystème l'Afrique et l'Asie seraient épargnés par le manque d'eau. Oui il faut préserver la ressource mais il ne faut pas occulter les vraies raisons du stress hydrique que rencontrent de nombreux pays.

La quesion est, on le sait, plus simple que cela : les Etats doivent financer l'accès à l'eau dans le monde et les pays riches, souvent anciens colons, mais pas toujours repentis, doivent payer pour les plus pauvres.

Aucune mise en cause des Etats, de la privatisation de la gestion de l'eau et des dérives des majors de l'eau, rien !

Rien si ce n'est donner l'illusion que se réunir une fois de plus à grands frais suffira à convaincre du bon vouloir des uns et des autres.

J'ai participé à un atelier sur le projet de construction d'une usine de désallement d'eau de mer pour la Bande de Gaza, un projet titanesque, co-financé par les Saoudiens et l'UPM. Notons une participation de la France à hauteur de 10 millions d'euros.

Je n'ai pas pu m'empêcher de me dire : combien de temps Israel va-il donner à cette usine avant de la détruire ? Il y a des précédents et on sait qu'Israël fait clairement ce qui lui chante.

Au final; le Conseil Mondial de l'Eau part des besoins des majors en termes de marchés. Si un pays correspond et que les bailleurs répondent présents alors certains auront la chance de pouvoir boire de l'eau au prix d'une dépendance garantie eu égard à ces majors pour des dizaines d'années, et autant de contrats juteux.

La vraie solution est de permettre à chaque pays de constituer ou reconstituer une ingénierie. C'est un des thèmes qui sera abordé au Forum Alternatif Mondial de l'Eau.


 

 

 

 

Oui cela a un coût et ça n'intéresse pas les majors.

L'eau n est pas une marchandise et on doit donc bouter les marchands d'eau hors du secteur de l'eau !

Demain direction Aubagne pour une rencontre des Autorités locales cette fois dans le cadre du Forum Alternatif.



 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.