Monsieur Guéant, je vous emmerde bien cordialement

Vous éructez chaque jour qui passe sur ce que la France compte de différent de vous, à savoir : les personnes basanées, qui n'ont pas la "chance" d'être issues de cette culture judéo-chétienne qui vous est si chère... Tout y passe, une bible pour islamophobes : la burqa, les sans-papiers, les prières de rue, les enfants d'immigrés nuls à l'école et cause de la faillite de l'Education nationale, le nombre de musulmans et leurs us et coutumes... N'en jetez plus !

Les immigrés tunisiens sont arrivés à point nommé pour vous permettre (avouez que cela vous excite quelque peu) encore une fois, de cracher sur les étrangers, ceux-là précisément, mais aussi les autres par un savant ricochet dont les vrais racistes, dont vous êtes, ont le secret.

Donc, vous êtes l'inculte Ministre des cultes. Depuis votre nomination, vous n'êtes garant que de l'insulte et du mépris de l'étranger, surtout s'il est musulman. Ministre de l'amalgame, et des préjugés, vous êtes désormais spécialiste du bon mot raciste bien échaudé.

Vous comprendrez ma fatigue et celle de beaucoup de citoyens de ce pays, Français ou non.

J'ai porté plainte contre vous avec un ami, Nadir DENDOUNE. A croire qu'au lieu de vous dissuader, cette démarche vous a encouragé à parfaire votre discours de parfait Ministre raciste.

Vous comprendrez, Monsieur le Ministre, que vous avez depuis votre arrivée à ce poste, largement entâché votre fonction et que vous êtes y compris indigne d'occuper le moindre poste de conseiller, hormis si vous êtes conseil après de votre mentor Monsieur Hortefeux.

Vous comprendrez aussi aisément que je ne puis vous respecter pour ce que vous pensez être. Vous n'êtes dorénavant qu'un citoyen raciste parmi d'autres.

Aussi, Monsieur GUEANT, je vous emmerde bien cordialement.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.