Adieu à l'Union Européenne

Adieu Union Européenne.

Tu nous auras bercé trop longtemps de tes illusions. Ton crépuscule est magnifique dans sa laideur orwellienne.

Tu auras vendu le rêve de fraternité entre les peuples, pour aujourd'hui les dresser les uns contre les autres.

Tu auras fait la paix d'un continent, pour inventer une nouvelle forme de guerre économique d'une violence inédite et mettre à terre un pays qui aura osé questionner ta dérive.

Tu auras venté la démocratie occidentale pour la vider de son sens à base de transfert de souveraineté vers un machin technocratique infernal. Le paroxysme ayant été atteint dans son propre berceau, en Grèce, qui deviendra, si son parlement accepte cet accord ignoble, une nouvelle forme de colonie.

Tu te seras désignée comme héritière des lumières pour quitter le cercle de la raison et t'acharner dans des politiques d'austérité qui n'ont aucune espèce de rationalité.

Tu nous laisses un champ de ruine, miné de tant de dangers.  Adieu, va t-en, et emmène avec toi cette génération de politiques qui a failli et d'éditocrates qui ne savent que bégayer ton catéchisme.

Reconstruire derrière toi sera déjà très long et difficile, ça le sera un peu moins déjà sans eux.

Maël

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.