Mai 68 par celles et ceux qui l'ont vécu : la presse se fait l'écho de vos récits !

Preuve de l'intérêt que suscitent vos témoignages, le livre auquel vous avez contribué ou que vous prolongez en nous envoyant de nouveaux récits a fait l'objet de plusieurs recensions unanimes dans la presse – régionale comme nationale. Florilège :
  • mai68-couv-1400-1
    "C'est toute la nouveauté de ce recueil, sous celle d'une vie quotidienne matérielle, sociale, familiale et intime percutée et mise à la question, des deux côtés de la barricade mentame et générationnelle. De Paris ou de Lamotte-Beuvron, des beaux quartiers à la banlieue rouge, du gendarme mobile à l'élève infirmière, du mécanno à l'animateur culturel, de la lycéenne à la mère de famille, sans oublier quelques enfants précoces, on lit avec plaisir et profit cette fresque d'histoire colorée par l'"ordinaire"" (Jean-Pierre Rioux, La Croix, 19 avril)

 

  • "Un puzzle émouvant, et une fresque extrêmement pertinente, à travers plus de 150 témoignages, tous passionants" (Rolling Stone, 1er mai)

 

  • "Réalisé à partir de plus de 300 récits anonymes des événements, l'ouvrage donne à voir un autre visage de la contestation" (Livre Hebdo, 13 avril)

 

  • "Lisez plutôt la somme publiée par les Éditions de l'Atelier et Mediapart, passionnante parce qu'elle donne la parole à ces milliers d'anonymes qui ont "fait" 68" (Alain Hayot, La Marseillaise, 2 avril)

 

  • "Au fil des 470 pages, le lecteur part à la rencontre d'étudiants, d'enseignants, d'ouvriers, de cheminots, de mères au foyer aux quatre coins de la France..." (Le Parisien, édition Val-de-Marne, 24 mars)

 

  • "Des ouvrages collectifs comme Changer le monde, changer sa vie (Actes Sud, 1 120 p., 28 euros) ou Mai 68 par celles et ceux qui l'ont vécu (L'Atelier, 480 p., 29, 90 euros) montrent l'intérêt grandissant pour l'enquête à l'échelle individuelle : on asdpire à reconstituer la puissance de l'événement à hauteur d'hommes et de femmes" (Julie Clarini, Le Monde, 17 mars)

 

  • Un travail qui "rompt avec la complaisance d'auteurs ayant donne la parole à des "célébrités" qui ont souvent eu tendance à surévaluer leur participation au mouvement" (Maxime Jourdan, Politis, 1er février)

 

  • "Cet ouvrage se lit comme un grand récit." (Isabelle Julien, Le Maine libre, 28 avril)

 

  • "Cet ouvrage donne la parole aux témoins du quotidien. Plus de 300 anonymes de Mai 68 y évoquent leurs souvenirs" (Le Parisien, 3 mai)

 

  • "Ce qui est commun à tous ces textes, c'est un certain bonheur d'avoir construit quelque chose de façon collective." (Bouger en Val-de-Marne, entretien avec Charlotte Goure, mai 2018)

 

Plus un avis de libraire, non moins élogieux : "Passionnant tableau d'une époque et d'une société à travers plus de 150 témoignages judicieusement choisis et organisés  Des récits qui mêlent l'intime et le politique, le social et le collectif. À lire pour mieux comprendre les enjeux de cette révolution pour les citoyens de 1968." (Danièle Librairie Libellule - Libellule)

 

Un autre clin d’œil de libraire, celui de Gérard Collard (La Griffe noire, Saint-Maur-des-Fossés), à retrouver ici.

 

Et, pour écouter ou réécouter les passages radio, ainsi que le live Mediapart :

  • Live Mediapart, 21 mars, avec Christelle Dormoy-Rajramanan et Boris Gobille (2 parties) :
  1. https://www.youtube.com/watch?v=krIBr--R_-E  , en présence des témoins Brigitte Blondet, Patrick Boisson, Gisèle Prevost
  2. https://www.youtube.com/watch?v=OmBJO8VZajw , en présence des témoins Michel Guillaumin, Ada Ruata

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.