maison de la poésie Nantes
Diffuser la poésie contemporaine à un large public : lectures publiques, actions culturelles, festival MidiMinuitPoésie, centre de ressources.
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 déc. 2016

Samantha Barendson (poète), la capacité de la poésie à traduire la réalité du monde

La Maison de la Poésie de Nantes interpelle les auteurs et artistes invités à MidiMinuitPoésie #16 sur une question d'actualité. Troisième sujet : Que diriez-vous de la capacité qu’offre la création poétique actuelle à traduire la réalité du monde, selon votre propre pratique d’écriture et/ou de lecture ?

maison de la poésie Nantes
Diffuser la poésie contemporaine à un large public : lectures publiques, actions culturelles, festival MidiMinuitPoésie, centre de ressources.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Récemment un ami me faisait remarquer que le poète dit la vérité tandis que le romancier ment. Je n'ai pu qu'acquiescer. Il y a dans la poésie comme un devoir photographique, une nécessité de transposition du monde en mots, une recherche de transformation du réel en verbe, en rythme, en art. La poésie pour décoder ou donner du sens à ce qui nous entoure, pour rendre nos existences intelligibles. La poésie comme baume à nos blessures internes, miroir de nos vies identiques, espoir de lendemains meilleurs. La poésie pour regarder les choses avec la distance nécessaire de l'objectivité, poésie-prisme ou poésie-loupe, concision de la parole qui ne garde que l'essentiel et se débarrasse de tout artifice, posture ou mensonge. Poésie nue pour montrer l'Homme nu dans toute la contradiction de sa fragilité d'être humain capable du meilleur comme du pire. La poésie ne juge pas, elle montre et impose à notre regard la crudité des images que nous fuyons à la télévision.
Lorsque, par exemple, la poétesse Anat Zecharia écrit un poème intitulé Femme vertueuse à propos de cette jeune fille de 14 ans violée par 35 soldats dans une base militaire, elle écrit sans fard les mots suivants auxquels je n'ajouterai rien  :
Le premier
pose ta tête entre ses jambes nues
on pourrait croire
qu'il ne te force pas mais plutôt
qu'il te remercie et caresse ta tête.
Le deuxième glisse lentement sur ton dos,
les sensations sont nouvelles
et tu peux encore y prêter attention.
Le troisième y fourre trois doigts
"Ne bouge pas". Et tu ne bouges pas,
la carte du Grand Israël
en face de toi.
Le quatrième déplace un pile de rapports
sur les accidents aériens dans le sud
et te prend par derrière.
Un grand amour, penses-tu,
un grand amour m'envahit
et ne me lâchera pas.
Tu lèves et baisses les bras
ton corps s'étire jusqu'aux bordures du ciel
tes mains en coupe attendent la pluie.
Les insatiables cinquième et sixième
jouissent en toi.
Le sel arrogant de la terre, regards fuyants,
ceux qui attendent leur tour.
D'ici peu ton corps sera peut-être très beau
même à tes yeux.

Lire le poème en version originale

Samantha Barendson, décembre 2016

------------------------------

www.midiminuitpoesie.com
MidiMinuitPoésie #16 - Lectures, lectures-concerts, performances, entretiens avec des auteurs.
Samedi 10 décembre de midi à minuit au lieu unique (Nantes)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
NFT et métavers, symboles de la fuite en avant éperdue du système économique
Les jetons non-fongibles, qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa