Aux élus de la République, et au nom de la France, nous vous demandons de ne pas inscrire la déchéance de nationalité dans la Constitution

la Maison des Passages et des membres du collectif "Pour une politique de la Relation" vous proposent de signer et faire signer cette pétition dont le premier signataire est Patrick Chamoiseau.

 

 

Nous faisons nôtre cette réflexion de l’écrivain Patrick Chamoiseau : « Les nationalités révocables dessinent en France un effondrement éthique d’une ampleur sidérante. Une indécence majeure qu’aucun bénéfice politicien ne saurait justifier. De très vieilles ombres sont de retour et nous fixent sans trembler »

Nous condamnons la déchéance de nationalité car en créant deux types de citoyens, les expulsables et les autres, elle signe la rupture du pacte symbolique de l’Egalité inscrit dans la devise de la République Française "Liberté Egalité Fraternité", comme il est inscrit dans la Constitution et son article premier : «Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion ».

 La déchéance de nationalité stigmatise une fois de plus les Français binationaux comme "illégitimes" ou suspects et l’ensemble des étrangers comme l’ennemi potentiel. La déchéance de nationalité relance le débat sur l’identité nationale  et autorise des atteintes graves aux libertés individuelles.

 Au-delà des mesures policières et militaires nécessaires, l’urgence n’est pas de déchoir quiconque de la nationalité française mais de fabriquer un vivre-ensemble, laïc et socialement reconnaissant du Divers de notre société. Ces deux valeurs, la Laïcité et la Reconnaissance, sont le cadre du devenir de nos sociétés. Ni la déchéance de la nationalité, ni l'état d'urgence permanent constitutionnalisé, porteur de sinistre mémoire dans l'histoire de notre République, ne constituent des mesures de protection contre le terrorisme. Au contraire, ils le servent ainsi que tous les fondamentalismes, de l'extrême-droite au mercantilisme.

 Une autre ''politique de la relation'' est non seulement possible mais nécessaire. En tant qu'acteurs de la société civile et citoyens français, nous refusons ce coup de force et estimons qu'en votant la déchéance de la nationalité française, vous donneriez une force sans précédent au Front National car cette idée nauséeuse est une reprise de son programme !

 Premiers signataires :

Patrick Chamoiseau, Nadia Sebihi, Bruno Guichard, Abdellatif Chaouite, Olivier Frérot, Farid Righi, Dominique Raphel, Serge Sana, Florence Meier, Christine Pitiot, Marcel Beauvoir, Ilène Grange, Nadine Chopin, Franck Adrien, Yvette Thibault-Verrier, Elodie Berland, Said Kebbouche, Eric Cediey, Aurelie Amirouche, Fatiha Mehnana….

 

POUR SIGNER LA PETITION: http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2016N48527

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.