Premiers de cordée: enfin ils se dévoilent

Premiers de cordée: enfin ils se dévoilent

Il y a ceux qui s' auto désignent, et ceux qui se taisent car ils savent que leur voix ne porte pas.

Il y ceux qui parlent, changent de mots très régulièrement (âge d'équilibre, age pivot) pour laisser à penser aux autres qu'ils ne peuvent pas être les premiers de cordée.

Il y a ceux qui ordonnent "confinement, danger " mais qui en parallèle ordonnent à d'autres d'aller travailler. Les autres ne comprennent plus.

... et puis il y a les faits; et à leur lumière les premiers de cordée se révèlent: les soignants , les personnels des EHPAD sans masques, tous ceux qui permettent à tous de continuer de vivre: caissières, ouvriers en usine, agents des transports en commun ou de marchandises(....) , pour produire ce que dont chacun à besoin parfois sans protection (Pas toujours de gestes barrières).

Et les faits sont cruels pour ceux qui se sont proclamés il y a quelques mois les premiers de cordée;

Car aujourd'hui ceux que nos premiers avaient implicitement désignés comme les derniers , leur ont pris leur place de premier parfois avec leur clopes et leur diesel. Ils restent dignes même si le matin au moment de partir au "boulot" ils ont peur pour eux et même si le soir à la sortie du boulot ils ont peur pour les leurs. Car dans leur tête passe la petit phrase : "pourvu que je ne ramène pas cette saleté à la maison".

MERCI A NOS VRAIS PREMIERS DE CORDEE, TOUS BIEN MAL PAYES D'ORDINAIRE, ET ENCORE PLUS MAL AUJOURD'HUI.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.