MAJD ALDIK
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juil. 2015

MAJD ALDIK
Abonné·e de Mediapart

A la recherche de la vie - البحث عن الحياة

MAJD ALDIK
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Activiste syrien de 28 ans, originaire de Douma en banlieue de Damas, Majd AL DIK a fui la Syrie fin 2014. En attente du statut de réfugié politique, il publie une chronique cet été sur Mediapart dans le cadre de l'opération OpenEurope.

--------------------------------------------

Personne ne sait si amjad  va finalement réussir à traverser la mer qui relie la Turquie avec la Grèce, ou bien s'il va couler. Nous perdrons alors le contact avec lui comme ce qui est arrivé avec son ami qui l'a précédé il y a quelques mois dans ce périple vers le fond de la mer, à bord d'une barque.

"Nous allons parvenir jusqu'à l'Europe et frapper ses portes". Ce sont les mots qu'a répété Amjad trois fois durant la demi heure de communication que j'ai eu avec lui. 

Révolutionnaire sur les places syriennes de la liberté, puis déplacé, puis réfugié, voici le sort d'Amjad dans un contexte où le Hezbollah et son allié Assad n'hésitent pas à défendre les intérêts de l'Iran, pour qui la Syrie constitue un noeud de liaisons. Ils ont occupé sa région et celle de ses ancêtres: la ville de Qoussayr proche de Homs. Il a fui vers la ville de Hama à proximité et y est resté près de deux ans, en compagnie de sa mère et de son père, constamment menacés par le feu des barils explosifs lancé d'avion. Des avions que les Syriens ont payé de leur sang, mais qui ont hélas perdu la boussole. Amjad n'a plus jamais eu de nouvelles de la maison dans laquelle il a grandit.

Il a ensuite quitté Hama en direction de la Turquie, avec pour ligne de mire l'Europe. Il a laissé ses parents derrière lui, avec l'espoir qu'un gouvernement des pays d'Europe se préoccupe de son sort et qu'il puisse ensuite rapatrier sa famille, toute éparpillée durant les années de révolution populaire. 

Amjad n'a pas le temps de pensé à son ami que les poissons ont mangé, il cherche à monter sur ce bateau qui ne démarrera pas avant d'avoir rempli cinquante passagers. Il ne pense qu'à défier la mort une foi de plus, grâce à la jante de voiture qu'il a acheté et qui devra l'aider à nager et a échapper au sort de son ami en cas de naufrage. 

Une histoire qui résume ce qui est devenu habituel dans cette Syrie ou les intérêts de plusieurs autres Etats se sont retrouvés, pour pousser toujours plus avant la machine de mort. Un choix toujours plus varié dans la façon de mourir est proposé aux Syriens qui se sont épuisés durant les quatre dernières années à rêver à la vie.

لا أحد يعرف ماإذا كان سيتمكن أمجد أخيرا من عبور  البحر الواصل بين تركيا واليونان , ام انه سيغرق ويفقد الاتصال معه  مثل صديقه الذي سبقه منذ شهر في تلك الرحلة  الى  قاع البحر على متن قارب هوائي متوجها الى اليونان 

سنصل الى اوروبا وندق ابوابها كلمات رددها امجد ثلاث مرات في النصف ساعة من الحديث 

ثائرا في ساحات الحرية السورية فنازحا فلاجئ هذا مصير امجد وسط عدم تردد مقاتلوا حزب الله وشريكهم الأسد  بالدفاع عن المصالح الايرانية  االذي تشكل فيه سوريا عقدة الوصل  بعد ان احتلوا موطنه و موطن أجداده في القصير القريبة من حمص ,لينزح  قرابة العامين الى حماه المحاذية لحمص برفقة امه وأبيه تحت حمم البراميل االقادمة  من الطائرات التي  لم يتردد السوريون بدفع دمائهم من اجلها والتي أضاعت بوصلتها, و دون ان يعرف امجد ما حصل ببيته الذي لطالما  امضى سنين حياته فيه , ثم  ليترك حماه  بعدها متوجها الى تركيا , واضعا ً أوروبا  نصب عينيه وتركيا محطته المؤقتة في جدول رحلته الطويلة ٫ , تاركاً أمه وابيه خلفه  املاً بأن تعطف عليه أحد الحكومات الاوروبية  بعد ان يتحقق حلمه بالوصول وتلم شمل اهله  الذي لطالما تشتت طيلة سنوات الثورة الشعبية  , أمجد الذي لا وقت لديه ليفكر في  صديقه الذي اكلته الأسماك  في وقت يرجح فيه ان يلتحق به على متن قاربه الذي لن ينطلق قبل أن يصل عددهم الى الخمسين  , كل ما يفكر فيه  هو نزال الموت لجولة اضافية بدولاب السيارة الذي اشتراه لينفخه  عله يعينه على السباحة وعدم الااتحاق بصديقه في حال غرق قارب الموت المتوجه الى اليونان  

هي قصة تختزل ما صار مألوفا في بلد  توحدت فيه مصالح دول عدة على استمرار آلة القتل في سوريا  لتسعى جاهدة اعطاء السوريين خيارات اضافيه من الموت ليمتد بذلك موت السوري الذي لطالما افنى حياته على مدار الأربع سنين الماضية حالماُ بالحياة 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique économique
Comment la Macronie a tourné le dos à la rationalité économique
Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron se présentait comme le champion de « l’évaluation des réformes », il fait fi des évaluations scientifiques négatives sur sa politique économique. Désormais, sa seule boussole est sa politique en faveur du capital.
par Romaric Godin et Mathias Thépot
Journal
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Journal — Habitat
Faute de logement, des mères restent à l’hôpital avec leurs enfants
À l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, sept femmes sont accueillies sans raison médicale. En cause : la  saturation de l’hébergement d’urgence. Maïrame, mère d’un bébé de cinq mois, témoigne. 
par Faïza Zerouala
Journal — Travail
Grève chez Sanofi : « Ponctionner les actionnaires pour augmenter les salaires »
Démarré le 14 novembre, le conflit social chez le géant français du médicament touche désormais une quinzaine de sites. Reportage à Montpellier, où les « petits salaires » de l’entreprise sont mobilisés pour une hausse des rémunérations.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Rap et théorie postcoloniale : sur « Identité remarquable » de Younès Boucif
« Un Arabe qui fait du rap y’a pas grand-chose d’original », rappait Younès dans « J’me rappelle ». Mais quid d’un Arabe qui rappe, joue (au cinéma, au théâtre), écrit des romans, manage et se fait parfois, à ses heures perdues, documentariste ? À l'occasion de la sortie de son album, retour sur la trajectoire d'un artiste aux talents multiples.
par Matti Leprêtre
Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar
Billet de blog
Anne Sylvestre : manège ré-enchanté
Tournicoti-tournicota ! On savait l'artiste Anne Sylvestre facétieuse, y compris à l'égard de ses jeunes auditeurs, fabulettement grandis au rythme de ses chansons, alors qu'elle ne cessa pas de s'adresser aussi aux adultes irrésolus que nous demeurons. Presque au point de la croire ressuscitée, grâce à l'initiative de la publication d'un ultime mini album.
par Denys Laboutière
Billet d’édition
2. B.B. King et la légende de Lucille
Il suffit d’avoir admiré son jeu tout en finesse et en agressivité contenue, d’avoir vécu l’émotion provenant du vibrato magique de sa guitare, d’avoir profité de sa bonhomie joviale et communicative sur scène, de son humilité, et de sa gentillesse, pour comprendre qu’il n’a pas usurpé le titre de King of the Blues.
par Zantrop