L'inextricable Espérance ( 2/8)

Utopie Verdict

Dans le vacarme des amertumes argumentées,
ils assument leurs utopies comme ils peuvent.
Souvent avec perte et fracas.

Pour autant,
ils se relèvent avec foi et force de frappe.

Qu’importe les sabots du désespoir ambiant
ils les voient arrivés de loin, de trop loin
pour rester le cœur ballant.

Dans les rues gorgées de rancœurs de luxe,
ils crèvent l’abcès du chacun-pour-soi.

Ils abordent autrui,
et sèment de la chaleur humaine
à qui veut bien la moissonner.

Cependant,
Transis par l’aigreur,
les regards engourdis sont anguleux.
Le mal de vivre est à l’ordre des jours et des nuits.

À eux, utopistes invétérés,
ne leur parlez pas de souffrance,
ils ont déjà leur lopin privé.

Rien ne sert de souffrir,
il faut gémir à point !

***

L'inextricable Espérance (1/8) : Prologue 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.