L'inextricable Espérance ( 3/8)

Un siècle de Silence

Ils gèrent l’insécurité d’une vie,
mais n’accusent personne.

Belle lurette qu’ils ont quitté le bal
du tango des ego
de la valse des conforts
de la salsa des convoitises.

Ils ont choisi d’exister
loin des sentiers battus par l’extravagance humaine
et des impérieux raccourcis.

S’habiter.
Se réhabiliter.
Cheminer auprès des empereurs de l’indicible
sur un long trajet peu fréquenté,
sur des kilomètres de silence.

S’exalter,
s’exhorter à l’introspection
au rythme des charités bien ordonnées
et des pelures de la discorde intérieure.

Alors,
ils marchent.
Une longue marche. 
Une très longue marche…

Qui se cherche, se trouve, s’apaise et se libère.
Qui se fuit, s’égare, s’oublie et se condamne.

Tout Homme est responsable de sa trajectoire.

***

L'inextricable Espérance (1/8) : Prologue 

L'inextricable Espérance (2/8) : Utopie verdict

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.