Averroès papers dément le journaliste sulfureux !

Dans leur dernier ouvrage "Qatar papers; Comment l'émirat finance l'islam de France et d'Europe" , Georges MALBRUNOT et Christian CHESNOT consacrent tout un chapitre de 17 pages au lycée Averroès, premier lycée privé musulman sous contrat avec l'Etat. Je rappelle que ce lycée est ouvert depuis 2003. Il a été classé 1er lycée de France en 2013 et 1er  dans la région Les Hauts de France en 2018.

Averroès papers dément le journaliste sulfureux !

Par Makhlouf MAMECHE – Directeur financier du lycée Averroès à Lille

 

Le vendredi 18 janvier 2019, alors en déplacement à Besançon, je reçois un appel téléphonique d’un inconnu à 10h30 dont voici l’introduction :

  • Georges Malbrunot : « Bonjour Monsieur MAMECHE, je suis Georges MALBRUNOT, j’aimerais vous poser quelques questions au sujet de l’enseignement musulman dans le cadre de mon étude sur l’Islam de France puisque vous êtes le président de la Fédération Nationale de l’Enseignement privé Musulman (FNEM) et le directeur adjoint du lycée Averroès! »
  • Makhlouf Mameche : « Oui bonjour, mais je vous précise que je n’ai pas beaucoup de temps à vous accorder, nous sommes vendredi et c’est moi qui assure le prêche. Je suis actuellement en déplacement à Besançon pour organiser une collecte au profit du lycée privé musulman Averroès. »

C’est avec ces mots que la discussion a commencé et a duré une dizaine de minutes.

Le jour même à 23h08, je décide d’envoyer un message aux membres du Conseil d’Administration de l’Association Averroès afin de les informer de la conversation téléphonique que j’ai eue dans la matinée avec Mr MALBRUNOT : « Aujourd'hui, j'ai eu un échange téléphonique avec le journaliste Georges MALBRUNOT dans le cadre de son enquête sur l'islam de France plus particulièrement au sujet de l'enseignement musulman. Je lui ai proposé de passer au lycée Averroès pour organiser une intervention avec nos élèves durant la semaine de la presse et medias à l'école au mois de mars. Il est d'accord avec cette proposition ». Avec cette note : « Le 20 septembre 2018, Georges Malbrunot et Christian Chesnot sont condamnés pour diffamation par le tribunal correctionnel de Paris, pour avoir accusé dans leur ouvrage « Nos très chers émirs » la sénatrice Nathalie Goulet d'avoir été rémunérée par le Qatar. »

Le 4 avril, un article paru dans le magazine Le point « Comment le Qatar finance l’islam de France » écrit « 3 millions d’euros : C’est le montant des fonds qatariens reçus par ce lycée privé sous contrat avec l’Etat ».

Le 5 avril à 20h, je décide d’appeler Mr MALBRUNOT pour lui demander des explications au sujet de cet article. Je me suis entretenu avec lui pendant 10 mn et 51 secondes.

D’abord permettez-moi de faire d’emblée mes remarques préliminaires avant de rentrer dans l’analyse du chapitre 4 intitulé « Quand le Qatar veut racheter le lycée Averroès à Lille » de la page 90 à la page 106.

  • Le style général de Mr MALBRUNOT est de chercher plus de sensationnel et mettre à ce profit toutes les idées et informations vraies ou fausses allant jusqu’à se servir de rumeurs et de déclarations des uns et des autres les considérant comme des vérités absolues afin de consolider ses préjugés.
  • J’estime que son livre n’est pas du niveau d’un journaliste confirmé, qui se doit d’analyser les données de manière objective, mais relève plutôt du travail d’un amateur cherchant à nuire à tout prix au lycée Averroès.
  • Par ailleurs, je considère que le fait d’utiliser des échanges mail neutres de certains responsables d’associations musulmanes est d’une bassesse ridicule pour un journaliste pour qui j’avais une grande estime.

Dans son livre, Mr MALBRUNOT consacre un chapitre de 17 pages au lycée Averroès, premier lycée privé musulman sous contrat. Je rappelle que ce lycée est ouvert depuis 2003. Il a été classé 1er lycée de France en 2013 et 1er  dans la région Les Hauts de France en 2018. Ces résultats s’expliquent par l’implication de l’ensemble de son équipe pédagogique qui s’investit sur tous les plans pour garantir la meilleure formation possible à ses élèves et assurer leur réussite scolaire et professionnelle.

Dans ce chapitre concernant le lycée Averroès intitulé « Quand le Qatar veut racheter le lycée Averroès à Lille » :

Mensonge 1: Je me demande alors comment le Qatar peut-il acheter un lycée français sous contrat d’association avec l’Etat depuis 2008 qui respecte scrupuleusement les programmes de l’Education nationale avec des professeurs formés et certifiés en France, des inspecteurs en visite régulière dans notre établissement pour inspecter nos professeurs et qui, de surcroît, reçoit des subventions de l’Etat ! Cela paraît pour le moins invraisemblable ! En tant que Directeur financier du Lycée Averroès, je peux affirmer qu’il n’a jamais été question de « racheter » le lycée Averroès ni par le Qatar ni par un quelconque organisme dans le monde.

À la limite, j’entendrais que le Qatar voudrait racheter le LOSC comme il l’a fait pour le PSG, cela pourrait se comprendre mais racheter un lycée français sous contrat avec l’Etat, cela est impensable et même impossible.

Mensonge 2 : Mr MALBRUNOT affirme dans son livre : « Makhlouf Mamèche reconnaît une «participation» de Qatar Charity au financement du lycée, mais il la minimise fortement. « Qatar Charity ne finance pas le fonctionnement du lycée, mais certaines de nos acquisitions. Allez ! On peut dire au maximum 1 million d’euros », dixit Mr MAMECHE. Des chiffres bien éloignés de la réalité : entre fin 2011 et fin 2014, l’ONG qatarienne a versé au moins 3 millions d’euros au lycée Averroès. »

Je tiens à rétablir la vérité. Le lycée Averroès a effectivement reçu une aide de 943 497,17 euros provenant de l’ONG Qatar Charity  et non des autorités qataries, le 19 août 2014 ; celle-ci sans la moindre condition ni contrepartie. La somme a été utilisée en totalité pour l’achat d’un nouveau bâtiment pour le lycée Averroès, comme Mr MALBRUNOT l’a bien précisé dans son ouvrage.

Puis Mr MALBRUNOT ajoute : « De fait, en 2014, l’ONG qatarienne a financé bien au-delà de ce qu’Amar Lasfar assure. Un courriel de QC, daté du 21 juillet 2014, indique un «virement supplémentaire» de 2 millions d’euros au profit de l’association lilloise. »

Quant à ces 2 millions supplémentaires dont parle notre sulfureux journaliste, affirmant sans la moindre certitude qu’ils ont été perçus par le lycée Averroès, je peux vous assurer que cela n’est que pur affabulation et mensonge. En outre, tous les documents comptables (bilan annuel, écriture comptable et rapport du Commissaire aux comptes) le certifient. Mr MALBRUNOT montre là sa volonté de gonfler à tout prix ses chiffres pour appuyer sa thèse. D’autant plus qu’il m’a pourtant posé cette question et je lui ai répondu « Allez! On peut dire au maximum 1 million d’euros ». Il y a quand même une grande différence entre 1 million et 3 millions d’euros !

Je tiens à rappeler que nous avons toujours plaidé pour la transparence et pour la légalité et je vous renvoie à la déclaration d’Amar LASFAR, président de l’association Averroès au journal Libération du 22 février 2015 «Le lycée Averroès s’accroche à sa «normalité». Monsieur LASFAR reconnait avoir reçu cette somme de Qatar Charity. Le public n’a pas attendu Mr MALBRUNOT pour découvrir les fonds d’Averroès provenant de l’étranger !

Le plus révoltant est qu’un journaliste de l’envergure de Mr Georges MALBRUNOT utilise des fausses informations pour induire en erreur l’opinion publique en diabolisant Averroès sur tous les plans et pas uniquement sur le plan financier.

Avec cette publication, malheureusement, Mr MALBRUNOT rend un grand service aux fanatiques de l’extrême droite et à tous ceux qui veulent l’exclusion de l’islam de France.

Depuis l’ouverture du lycée Averroès en 2003, puis du collège Averroès en 2012, notre budget s’élève aux alentours de 50 millions d’euros (budget de fonctionnement et investissements immobiliers). L’aide de Qatar Charity à hauteur d’un million d’euros ne représente donc que 2% de notre budget global.

Je déplore fortement la partialité et le manque d’objectivité de M.MALBRUNOT qui s’attache à faire croire à l’opinion publique que le lycée Averroès est financé exclusivement par le Qatar en exagérant les chiffres. Il aurait été plus juste et plus professionnel de donner les vrais montants reçus sans parti pris.

Par ailleurs, j’ajoute qu’en 2016, le lycée Averroès a contracté un prêt bancaire d’1 million d’euros auprès de sa banque, que je salue au passage, pour l’achat d’un bâtiment mitoyen du lycée. Preuve, si tant est qu’il en fallait encore une, de  l’indépendance du Lycée Averroès vis-à-vis du Qatar.

Pour terminer, je rappelle que le fait de recevoir des dons de l’étranger n’est en rien interdit par la loi. Le PSG  bénéficie déjà de la générosité du Qatar. Est-il pour autant manipulé ?

Ne serait-il pas judicieux de s’intéresser également aux financements provenant des pays du golfe et en particulier des Emirats Arabe Unis ? Il semble que Monsieur MALBRUNOT ait pris position contre le Qatar dans la crise qui l’oppose aux Emirats Arabes Unis avec lesquels il entretient de très bonnes relations.

Je vous suggère de consulter ce lien.

https://www.croisieres-exception.fr/croisieres/croisieres-des-idees/435-idees-2019-dubai

RESTEZ INFORMÉ(E) DES NOUVELLES CROISIÈRES AVEC GEORGES MALBRUNOT

Itinéraire de la Croisière des idées 2019 (Dubaï)

Du samedi 19 janvier 2019 au samedi 26 janvier 2019

Durée 8 jours / 7 nuits

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.