Makis Malafékas
Abonné·e de Mediapart

17 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 juin 2017

« Tu me mets quelques anti-fascistes ? »

Makis Malafékas
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis les mémorables « Blancos » de Manuel Valls qui s'offusquait, il y a très exactement huit ans – et ce, pensait-il, hors-caméra – du fait qu'il y aurait trop de Noirs et d'Arabes dans les rues de la commune dont il était le maire (« Belle image d'Évry !... Tu me mets quelques Blancs, quelques whites, quelques blancos... »), jusqu'aux Comoriens d'Emmanuel Macron d'il y a quelques jours – cette fois-ci devant la caméra de TMC et dans un cadre filmique très officiel, fixe, et carrément devant des dignitaires en uniforme (« Le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du [sic] Comorien [à Mayotte, ndlr], c’est différent... hihihi... »), il faut se rendre à l'évidence : le Front National a gagné.

J'attendais de voir combien parmi les anti-fascistes vacataires de l'entre-deux tours, si prompts à s'horrifier sur les réseaux sociaux devant les éructations lepénistes, réagiraient face aux ricanements racistes du golden boy national – comme ça, juste pour faire une petite statistique perso sur la cohérence dialectique des uns et des autres. Quasiment rien. À quelques exceptions près, pas le moindre signalement. Rien à voir, rien à dire. Tout baigne. 

Du moment où son cadre de vie n'est pas assailli, du moment où ses propres catégories : sa construction identitaire, sa classe sociale, son milieu socio-professionnel, ses petits acquis sociétaux, ses projections culturelles, son affinité esthétique... ne sont pas directement menacées, l'anti-fasciste vacataire, souvent petit-bourgeois, souvent vaguement « de gauche », se rangera toujours, toujours, du côté du pouvoir en place en fermant royalement sa gueule une fois que le JT de 20 heures aura sifflé la fin de la récréation.  

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
A Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait
Journal — Asie
« Une grande purge est en cours »
Le militant hongkongais Au Loong-Yu réside temporairement à Londres, alors que sa ville, région semi-autonome de la Chine, subit une vaste répression. Auteur de « Hong Kong en révolte », un ouvrage sur les mobilisations démocratiques de 2019, cet auteur marxiste est sévère avec ceux qui célèbrent le régime totalitaire de Pékin. 
par François Bougon
Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
Face à Mediapart : Fabien Roussel, candidat du PCF à la présidentielle
Ce soir, un invité face à la rédaction de Mediapart : Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à la présidentielle. Et le reportage de Sarah Brethes et Nassim Gomri auprès de proches des personnes disparues lors du naufrage au large de Calais.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE