Makis Malafékas
Écrivain
Abonné·e de Mediapart

17 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 avr. 2016

Le jeûne des médias français

Makis Malafékas
Écrivain
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je suivais hier le « direct » du Monde sur la quatrième journée de mobilisation nationale en France – une mobilisation qui, galvanisée par le sursaut démocratique de Nuit debout, n'en finit pas de prendre de l'ampleur, de s'enraciner dans l'esprit des gens, et que Le quotidien de référence couvrait avec ses articles auxiliaires habituels : La difficile convergence des luttes entre Nuit debout et les syndicats, À Paris, moins de manifestants contre le projet de loi travail, et cetera, et cetera.

Un « direct », donc, qui ne consistait en réalité que de « commentaires », de tweets et autres images instagrammées « depuis la première ligne des affrontements », postés à la fois par des « journalistes » et des « abonnés », et dont on ne retiendra que le style « j'écris à la police » du flux des phrases :

Nos journalistes filment en direct le début de la manifestation à Denfert-Rochereau.

Le cortège (...) est composé d'un côté de jeunes hostiles aux forces de l'ordre et de l'autre, de sections syndicales.

Arrivée du cortège des lycéens dans le calme place de la Nation.

Attention les casseurs entrent en scène !

Premiers lacrymos sur l'avenue Dorian. C'est en direction du cours de Vincennes et de l'avenue de Taillebourg que les heurts se déplacent.

Alors que le défilé à été émaillé par plusieurs affrontements, l'arrivée place de la Nation est calme.

(...) Un homme semble – vraisemblablement [sic !] – être frappé par un membre des forces de l’ordre. Cependant, la légende fournie par l’agence [quelle agence ? ndlr] ne précise pas les circonstances de cet instant (...)

Un groupe converge vers une faction de forces de l'ordre et jettent [sic] des projectiles.

Tout le monde veut rentrer chez soi [bonne nuit, ndlr].

On l'aura compris, Le Monde est infiltré et fier de l'être. Plus tard dans l'après-midi, tout le monde s'y mettait car La référence avait donné le la. Absolument tout le monde. Pas la peine d'esquisser un florilège, on a tous été submergés par le vibe. BFM ira jusqu'à « regretter de ne pas avoir pu filmer les jeunes, et de ne pas avoir pu les identifier ».

Les jeunes. Souvenons-nous de ce terme. Observons les oscillations de ce grotesque yo-yo médiatique : jeunes/jeunesse, jeunes/jeunesse, tic-tac, tic-tac...

Quand, dans un an, on appellera de la façon la plus dramatique à voter à droite pour éviter Le Pen, on les rebaptisera « jeunesse ». On parie ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart