Le Pervers le sexe et la societe

http://livre.fnac.com/a8757879/Malek-Gouni-Le-pervers-le-sexe-et-la-societe

Le pervers le sexe et la societe Auteur Malek GOUNI Notre monde continuera-t-il à se maintenir grâce au souffle des enfants qui étudient ? Alors que nos petits anges ne vont plus étudier ! On les a assassinés dans les camps de concentration, au Vietnam, au Rwanda, en Algérie, en Irak, à Colombine, en Syrie, en Palestine et à l'école d'Ozar Hatorah. Comment continuer à donner du souffle à nos enfants, leur faire respirer la vie, la joie de vivre, leur inspirer un nouveau désir vers le vivant ?Il faut rappeler ce verdict et trait de génie de William Carlos Williams, qui tombe comme un couperet : «l'homme a survécu jusqu' ici parce qu'il était trop ignorant pour pouvoir réaliser ses désirs. Maintenant qu'il peut les réaliser, il doit les changer ou périr».  Devant ce changement qui s'impose à nous, et qui génère des phénomènes inconnus et annonciateurs de nouveaux drames humains, il faut créer et développer des concepts nouveaux. A la mesure des futurs défis immenses, presque insurmontables, qui risquent d'entraver la poursuite de l'humanisation des générations à venir. Dans ce livre je développe les concepts : d'Agito, dans le passage à l'acte. Ainsi que Le concept de repérent comme moteur du langage (des aurores boréales langagières, tel un feu d'artifice improvisé, utilisant de la dynamite humaine). Et le concept de Pervers Sadique Radical, que j'aimerais qu'il fasse oublier le terme de terroriste trop politisé, pris dans la dualité manichéenne réversible et angélique. Un éclairage nouveau s'impose pour le concept de Perversion, en tant que phénomène psychotique hyper-structuré. J'inverse un phénomène ancien sous la forme d'un nouveau concept «d'Effet Éléphant», par opposition à "l'Effet Papillon". J’évoque en outre, ce constat affligeant du déclin de la mère avec apparition d'enfants «sauvages» et les corps qui se «réchauffent». Un certain regard sur la famille actuelle et le militantisme pour le mariage pour tous, s'impose et n’est sûrement pas en trop. Je développe par ailleurs, quelques remarques sur l'évolution de la religion Musulmane qui est sur le pied de guerre, du fait de l'apparition de l'Islam politique, et le concept de «christianisation» en marche de ce même Islam. Cette confession est en train de se "Saint-Thomasier". J’ai débusqué l’existence d’un MLF Musulman insoupçonné (introduit inconsciemment par les frères musulmans) que j’évoque avec la question du foulard. Jai eu une pensee pour Khadafi au double visage sanglant et bovin. Père de la horde primitive. Ce qui ressort d'ailleurs, dans le roman de Yasmina Khadra. Et que dire de l'angoisse, un traitement miracle pour l'être humain, elle est violente, terrorisante, c'est le Horla de tout un chacun, mais tellement bénéfique, elle vient solder nos comptes avec les autres et nous promet une vie apaisée, avec peut-être moins de soucis et une place sur un strapontin pour l'éternité et un jour. Biographie de l'auteur Malek Gouni est psychiatre psychanalyste de l'école de Strasbourg, élève de Lucien Israël et Michel Patris. Il anime un blog depuis 2010 et a publié plusieurs articles sur Médiapart. Ayant soumis son histoire, sa culture et son essence arabo-musulmane à l'épreuve de la psychanalyse, il ne regrette rien ! Avec une pratique de vingt-huit ans et un témoignage poignant du grand chamboulement de la catharsis freudienne, il s'attaque aujourd'hui à l'énigme de la perversion, essaie de trouver un traitement pour les pervers récidivistes et nous livre sa vision du monde en devenir, un monde sans père, sans mère, sans diable et sans coeur. Un monde peuplé de pervers, de "torpilles humanoïdes". Son slogan est simple : rendre à l'humanité ce qui est à l'humanité. Et au pervers ce qui est au pervers.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.