X n'a pas souhaité ..

Plus jamais de "n'a pas souhaité répondre"

Quand donc les médias, journalistes ou autres, se décideront-ils à proscrire cette formule inepte et complice, à l'image de celle figurant dans cet article "les services [...] n'ont pas souhaité commenter" ?

On ne leur demande pas quels sont leurs souhaits, on leur demande de répondre. Je ne souhaite pas particulièrement souhaiter de payer des impôts, cela ne m'empêche pas de m'en acquitter.

Pourquoi dissimuler la vérité, à savoir que les institutions ou personnes interrogées refusent de répondre. On peut dire : "X ou Y n'a pas répondu à notre question", "a laissé notre question sans réponse", "s'est abstenu de répondre", ou, plus brutalement "s'est refusé à répondre" ou "a refusé de répondre" ou tant d'autres formules. De grâce, cessez de couvrir du manteau de Noé ces refus et mettez au contraire bien en évidence cette insulte aux citoyens.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.