*maloyacuba*
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 août 2011

*maloyacuba*
Abonné·e de Mediapart

LE CONDOR TRIOMPHE A FONTVIEILLE

*maloyacuba*
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Cela fait longtemps que le Festival des Alpilles aurait voulu programmer Le Condor à Fontvieille, siège de l'association, notamment pour l'inauguration de la Halle à l'entrée du village. Condor en a finalement pris l'initiative en organisant cet événement que méritait Fontvieille.
Selon l'avis des organisateurs du Festival des Alpilles et du Festival Me dison Prouvenço (qui soutiennent Le Condor et cette valorisation de la musique provençale), Le Condor est encore monté d'un cran, tant au niveau musical (avec de nombreux nouveaux morceaux) qu'en scénographie avec notamment l'utilisation judicieuse du premier étage du Château ou se trouvaient une dizaine de musiciens.Côté éclairage et projection d'images sur la façade du Château de Montoban, de mémoire de fontvieillois, on avait jamais vu une si belle valorisation de cet espace.
Charismatique et talentueux à outrance, Jean-François Gérold, leader du Condor, a su créer cette ambiance intimiste qu'il souhaitait en faisant chanter le public (y compris, dans le noir, en faisant éteindre les lumières, pour lui faire goûter la profondeur de la nuit, de la lune et des étoiles).


Après avoir écumé nombre de rues avec les défilés et des scènes prestigieuses (avec Tri Yann, I Muvrini, Carlos Nunez, Levon Minassian, Fabienne Thibeault, etc...), Le Condor a su trouver un équilibre parfait entre la proximité du terrain, lors des défilés, avec les scènes gigantesques ou ils ont été acclamés par des milliers de spectateurs (Arènes d'Arles, Théâtre Antique, Cathédrale d'Images).

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte