Frédéric Lefebvre, trous de mémoire

Il ne faut pas faire dans la nuance quand on est porte-flingue d'un homme politique. Frédéric Lefebvre, est celui de Sarkozy, dans tous les médias, et ça arrange pas mal de monde.
Lefebvre © ereclus3000
Lefebvre © ereclus3000

Il ne faut pas faire dans la nuance quand on est porte-flingue d'un homme politique. Frédéric Lefebvre, est celui de Sarkozy, dans tous les médias, et ça arrange pas mal de monde. Emmanuelle Mignon, ex-gourou de l'Elysée, explique volontiers qu'"il a un côté un peu bourrin. Mais il réagit toujours politiquement dans le sens de ce qu'attendent les électeurs UMP. Et ça arrange tout le monde que ce soit lui qui s'y colle."


Benoist Apparu, député UMP, ajoute: "On sait tous que la fonction de porte-parole est ingrate. On lui demande d'être basique de dire 'Nous, on est les gentils et eux, c'est les méchants.' A un moment ou un autre, comme Hortefeux, il va avoir besoin de sortir de ce rôle con, d'avoir sa propre voix."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.