Leclerc, Notre Dame des Landes... et les particules fines

A une encablure du projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est implantée la SCA Ouest, centrale d'approvisionement des 35 centres commerciaux Leclerc du Grand Ouest. Cette plateforme est localisée au milieu d'un petit bourg de 6000 âmes, Saint-Etienne-de-Montluc. Concrètement environ 700 poids lourds, au bas  mot, traversent quotidiennement le centre bourg.

A une encablure du projet de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes est implantée la SCA Ouest, centrale d'approvisionement des 35 centres commerciaux Leclerc du Grand Ouest. Cette plateforme est localisée au milieu d'un petit bourg de 6000 âmes, Saint-Etienne-de-Montluc. Concrètement environ 700 poids lourds, au bas  mot, traversent quotidiennement le centre bourg. Tous ces camions convergent tranquillement devant l'école publique de La Guerche. Pour être précis à quelques mètres de la cour de récréation où nos enfants s'ébattent, jouent, à hauteur des pots d'échappement de ces 35 tonnes. Des particules fines et autres produits toxiques à pleins poumons pour nos bambins. L'ironie va même plus loin, lorsque l'on lit  les slogans inscrits sur les bâches des camions Leclerc : "Ne prenez que le meilleur" ! C'est sûr on ne peut pas les traiter de menteurs ! Du vrai, 100 % garanti, labellisé, pur jus de camions pour les petits poumons. Je vis sur le trajet des camions, je constate l'état des vitres après une semaine de trafic, une pellicule noire s'installe en quelques jours. Des particules fines rien que pour nous : "Consommez (les) mieux ça se décide" c'est écrit aussi sur les camions ! Ils arrosent et bientôt grâce à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, les avions viendront couvrir  la pollution et le bruit des camions... Mais cela n'est que le début... de l'histoire. Il y a 1 an environ, j'assistais au Plan Local d'Urbanisme de la commune, afin de poser la question du problème des camions. Une déviation est dans les cartons depuis au moins 20 ans, qui doit contourner le bourg. Le maire s'est réfugié derrière son peu de pouvoir en la matière, car seul le Conseil général de Loire-Atlantique est compétent, (au passage celui-ci vient d'allouer une rallonge de 140 000 euros au budget comm' attribuée à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes au total on atteind les 490 000 euros) et possède les rênes de la décision pour déclencher cette déviation. Il a même indiqué que comme nous, habitants de la commune, il souhaitait cette déviation. Il a même assuré que la SCA Ouest ne s'étendrait plus.  Mais voilà, courant février je cherchais des informations sur cette déviation sur le net, et stupeur, je tombe sur une demande de l'exploitant SCA Ouest pour une extension d'un nouveau hangar de stockage de plus de 160 000 m3 !!! Soit  un potentiel de 19 000 palettes supplémentaires, en sachant qu'un camion plein en contient 26 ! Donc plus de 700 camions supplémentaires !!! Un hangar, entièrement automatisé, sans personnel ! Cette demande de construction a été déposée uniquement sur le site de la préfecture, rien sur le site de la mairie, rien sur le magazine de la mairie. Rien nulle part ! Seul un petit A4 affiché sur le troisième panneau extérieur de la mairie, qui invitait les habitants à donner leurs avis sur cet agrandissement, pour une enquête publique ouverte entre le 14 décembre 2012 et le 11 janvier 2013. Pendant les fêtes de fin d'année. Quelle coïncidence ! Et rien d'autre. Le minimum pour rester dans le cadre de la loi ! Evidemment personne n'a pu voir cette ouverture d'enquête soi-disant publique. Voilà encore une belle preuve du peu d'éthique qui habite un maire, d'une petite commune. Voici le texte d'introduction sur le site de la mairie concernant leur Agenda 21 :"Les êtres humains sont au centre des préoccupations du développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature." Ce niveau de responsabilités est à l'avenant des autres affaires qui atrophient notre démocratie ! La municipalité agite le drapeau de l'emploi ! Dérisoire dans ce cas car le hangar sera entièrement automatisé (voir la demande de la SCA Ouest ci-jointe) ! Alors quoi d'autre ? C'est la question. Cela augure du pire. D'autant qu'une ligne de chemin de fer traverse tous ces hangars mais jamais un train ne s'est aventuré jusque là ! La plateforme de distribution Lidl est, quant à elle, implantée à proximité de la quatre voies Nantes-Vannes, la commune de Saint-Etienne s'étend jusqu'a cette quatre voies, mais un déménagement n'a pas été prévu. La SCA Ouest a trop investi ici, et les enfants qui vivent à Saint-Etienne-de-Montluc ne font pas partie de l'Agenda 21 de la commune. Ici on préfère construire des hôtels à insectes, de la poudre aux yeux à la sauce développement durable, pour que les pollueurs puissent poursuivre paisiblement leurs investissments privés avec l'aide de fonds publics. Les accidents se multiplient, sur cette petite route départementale, mais peu d'échos filtrent, on se demande bien pourquoi ? Les camions défoncent nos routes, régulièrement elles sont refaites sur notre compte, altèrent la santé de nos enfants et des habitants, c'est la sécurité sociale qui paiera !!!! L'arrosage de particules fines viendra bientôt du ciel, grâce à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. L'aéronautique déjà responsable de 30 % (4 % officiellement) de la pollution sur terre, en plein essor, va devenir pollueur n° 1 d'ici 2025 avec plus de 3 milliards de tonnes de CO2, plus tous ces nouveaux camions. Whoua ! Quel avenir pour tous ! Tout plein de nouveaux produits, tout frais, tout neufs, aromatisés au développement durable, rien que pour nous et nos enfants et les femmes qui les enveloppent. La SCA Ouest, Vinci and Co, suivent bien les règles élémentaires : les femmes et les enfants d'abord. Mais pas pour les sauver, c'est tout le problème ! Pour conclure le chiffre d'affaires de la SCA Ouest en 2011, arrondi : 1 090 000 000 d'euros, ça commence à causer. Voir tous les documents qui accompagnent ce billet.

Pour info les compositions des gaz d'échappement  des (avions, camions) ainsi que les séquelles potentielles sur notre santé, à partir du site http://www.advocnar.fr/Lapollution.html

 au niveau planétaire ou global : Il s’agit essentiellement de l’effet de serre dû au CO2 au NOx,  particules et traînées de condensations qui sont responsable du réchauffement climatique.

au niveau régional : La pollution d’altitudes intermédiaires : il s’agit de pollution au SOinduisant les pluies acides, et de réactions photochimiques dont les précurseurs sont les NOx et les HC et COV générant l’ozone troposphérique, le mauvais ozone ! 

au niveau local :
 elle affecte les usagers des aéroports et les populations survolées en phases approche/décollage, elle comporte essentiellement du CO, des hydrocarbures imbrûlés au roulage et des COV, NOx et des particules fines. C’est elle qui peut avoir un impact sur notre santé. Celui-ci dépend de la durée d’exposition, de l’état général et de l’âge des personnes exposées. La pollution locale peut avoir différents effets ; ils sont liés à une action toxique sur les cellules et à une inflammation des muqueuses. De plus, elle augmente la sensibilité des voies respiratoires aux infections et la sensibilité aux allergènes. Ces effets peuvent se manifester à court terme et à long terme ; ils sont alors le résultat du cumul des niveaux de pollution rencontrés au jour le jour.

Brice De Voulisse.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.