Le Sénat c'est navrant !

Gérard Larcher, type vétérinaire,

c'est l'archétype du révolutionnaire

qui doit penser que c'est ni bien ni mal

de s'occuper de la cause animale.

           Faut dire qu'il n'est pas le seul dans ce cas au sommet de l'Etat ...

 

(la proposition de loi contre la maltraitance animale votée fin Janvier par l'Assemblée Nationale attend toujours d'être inscrite à l'ordre du jour du Sénat)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.