Couac il en coûte ....

 

Ce qu'a dit la petite de ses cours de trompette,

la Cour l'a décidé, ça valait pas tripette ;

et les médias qui hier en ont fait du barouf

sont aujourd'hui muets : tant pis pour Maalouf.

 

       Le célèbre trompettiste a manqué de piston de la presse dans cette affaire.

 

(tout récemment innocenté par la Cour d'Appel de l'agression sexuelle dont l'accusait une jeune élève, Ibrahim Maalouf est en colère, estimant que la "couverture médiatique de cette décision de justice a été microscopique à côté de celle subie en 2017 lors de la révélation des accusations mensongères")

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.