"one child, one teacher, one book and one pen can change the world"

Tuer un prof c'est empêcher un enfant d'apprendre, détruire le service public c'est réduire les chances de réussite d'un enfant, stigmatiser une partie de la population c'est favoriser les conditions d'un repli qui peut se révéler parfois dangereux. Il n'y a pas q'un coupable.

Rien vu, rien lu, rien écouté et aucune envie d'en parler. Juste l'envie de partager un instant de cours qui prend tout son sens aujourd'hui. 

En ce moment avec mes 3emes on étudie l'autobiographie de Malala Yousafzai. Vendredi, on se demandait pourquoi elle consacrait si peu de lignes au récit de l'attentat qui l'a visé. Mes élèves évoquent le choc, la perte de mémoire, la peur d'en parler. Au fil du débat, une main se lève : "Madame, peut être qu'elle n'y consacre pas plus de temps pour pas donner de l'importance à cet événement, elle préfère parler plus longtemps de son stress pour ses cours pour montrer aux gens et aux talibans que ça ne l'arrêtera pas et que ce qui compte le plus c'est l'école ". 

Ces mots sont tellement plus justes que des mots de soutien qui sonnent faux pour nous qui sommes habitués au silence et au mépris. 

Je pense à mes élèves. Je voudrais les protéger de ce qu'il vont entendre ces prochains jours sur leurs quartiers, leurs cultures, leur religion. Je veux leur dire qu'ils sont l'avenir et que je continuerai à me battre contre tous ceux qui leur barrent la route.

 Tuer un prof c'est empêcher un enfant d'apprendre, détruire le service public c'est réduire les chances de réussite d'un enfant, stigmatiser une partie de la population c'est favoriser les conditions d'un repli qui peut se révéler parfois dangereux.

Malala Yousafzai disait dans son discours à l'ONU :

"one child, one teacher, one book and one pen can change the world". Ses mots vibrent plus fort que jamais aujourd'hui.

Toutes mes pensées à cet homme, à ses collègues, à sa famille et à ses élèves. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.