HUDSULT I Une exposition à ciel et coeurs ouverts I Pau

Depuis 2020, l'humain fait face à l'abstinence physique ; le toucher devient menaçant, l'Autre est danger, le désir s’en trouve mutilé. Le corps crie famine, famine de contacts, famine d'échanges, famine de peau à peau. Ce projet est un élan collectif à l'écoute de cette "anémie cutanée", "hudsult" en danois, "skin hunger" en anglais, "faim de la peau" en français.

Hudsult / anémi cutanée / Visuel de l'exposition © Manu Buttner et Manon Avram Hudsult / anémi cutanée / Visuel de l'exposition © Manu Buttner et Manon Avram

Fanny Avram : 13 Juin 2020 17 heures | le corps piqué par des aiguilles énergisantes l’évidence d’une sensation me monte à la tête | Depuis trois mois je|ne|suis|touchée que par un kiné | un ostéopathe | un médecin généraliste | un acupuncteur et un étiopathe que je regarde se désinfecter les mains avant et après chaque séance | ma peau froide

Décembre 2020 | les théâtres n’ouvrent finalement pas. Nous ne partagerons pas notre première de Ruin Porn Body. Me dire qu’il faut faire quelque chose sinon on va devenir tout sec. Écouter et lire les blogs d’étudiants et me demander comment à 20 ans j’aurais vécu cette période. Comprendre intimement qu’il faut écouter ce que ces jeunes gens ont à dire, ce que chacun de nous éprouves et peut exprimer ...

Janvier 2021 | lire dans un journal un article sur le syndrome Hudsult. Le syndrome du manque de contact physique. Hudsult, en danois : anémie cutanée en français et me dire que c’est génial qu’il existe un mot pour dire ça. Et là tout est allé très très vite, Emma Morin (photographe), Thierry Escarmant (Cie Écrire un mouvement), Vanessa Caque (directrice de la Centrifugeuse), Catherine Bordenave (accueil et communication de la Centrifugeuse), Carole Rambaud (directrice du Théâtre Saragosse), Nicolas Vargas (auteur), Daniel Afonso (graphiste), Florence de Mecquenem (directrice du bel Ordinaire) ont porté avec moi une envie. Une envie spontanée, un projet participatif qui s’appellera HUDSULT et qui verra le jour quelles que soient les conditions sanitaires parce que ce sera une exposition à ciel ouvert. 

L'envol / exposition Hudsult © Emma Morin L'envol / exposition Hudsult © Emma Morin

Ensuite | rencontrer physiquement des inconnus et des amis qui souhaitaient prendre la parole, et dire ce manque que ressent leur peau ou raconter le plaisir de toucher/d’être touché — de serrer/d’être serré par quelqu’un — d’embrasser/d’être embrassé — de caresser/d’être caressé... Réentendre l’actualité, non pas en termes scientifiques ou chiffrés, mais par le prisme intime de la peau. Et puis transcrire ces paroles en prenant soin de préserver à l’écrit l’originalité de chaque parole orale, chaque parole adressée, confiée. 

Demander aussi | à quelques artistes de se joindre au projet : Léa Cornetti (peintre), Sylvain Levey (auteur), Mila Guionneau (autrice et photographe), Marion Mallet (photographe), Dominique Piollet (photographe), Manon Avram (photographe) et Manuel Buttner (photographe). Et, confinée à Paris dans son petit appartement, Emma Morin travaillait à la réalisation de Peau d’âme, troisième volet de ses diaporamas|confinements. Nicolas Vargas, de son côté, écrivait Mais la peau Mets. 

Ensuite trouver l’endroit juste | pour déposer ces témoignages et remettre en circulation le partage de la chair dans cette année frugale. Les lieux de vie propices aux rencontres sociales et tactiles, étaient à cette période-là fermés. Cela ne les a pas empêchés de nous rejoindre et d'accueillir sur leur vitrine l'exposition : Aquiu | Café du Palais | Café de Pau | Drop | Durango | Espaces Pluriels | La Cuisine | Le Bel Ordinaire | La Centrifugeuse | L’Entropie | Le Matisse | Le Supervie | Le Taylor | Librairie Tonnet | N°5 Bar | Piano sans nuit | Suzani.

25 mai 2021 | ça y est les premières affiches viennent d’être collées. Plus d’une cinquantaine d'affiches à venir jusqu’au 12 juin 2021, date de l’inauguration. Les images in situ et les témoignages ici : www.hudsult.net

Projet porté par Fanny Avram et Emma Morin

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.