manu buttner
Photographe, Scénographe, Régie général en spectacle vivant
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 déc. 2020

En réaction à la non réouverture des lieux culturels, une exposition à ciel ouvert

Dans ce contexte de restrictions, où nous sommes privés d’échanges et de partages, où les lieux culturels sont toujours fermés, nous avons imaginé que les façades de notre quartier pourraient devenir un espace d’exposition.

manu buttner
Photographe, Scénographe, Régie général en spectacle vivant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Exposition 1heure 1km 0,24m² dans les rues de Toulouse © Manu Buttner

Face à la fermeture des lieux culturels, L’Équipe 1 heure -1km regroupant des professionnels de la culture et des habitants du quartier Minimes – Barrière de Paris à Toulouse, s’est composée il y a tout juste un mois. L’enjeu était de faire de nos façades, un espace d’exposition à l’échelle d’un quartier, visible par tous.

Il a été proposé aux résidents du quartier de participer à la création d’une exposition photographique portant sur notre perception "intérieur / extérieur" lors d’un quotidien confiné. 100 habitants ont répondu à l’appel, en réalisant deux photographies: Ce qu’ils voient depuis chez eux, par une de leurs fenêtres, d'une part. Un détail de leur lieu de vie traduisant une partie de leur quotidien pendant le confinement, d'autre part.

Les images ont été retouchées et composées sous la forme de diptyque, par les photographes Manon Avram et Manu Buttner selon une direction artistique commune et collées sur les façades des participants.

L’exposition photographique 1 heure-1km- 0,24m2, visible depuis le 16 décembre 2020,  est une petite ruse poétique dans ce contexte de confinement. Restrictions qui ont creusé le fossé des inégalités déjà existantes et plongé un certain nombre d’entre nous dans l’isolement social. 

1 heure-1km- 0,24m2 est un acte artistique, mais aussi et surtout citoyen qui confirme la place essentielle de la culture dans notre société et affirme une certaine solidarité à l'échelle locale.

Quand on nous fait croire que les lieux culturels vont rouvrir, que nous professionnels, passons notre temps à devoir gérer des situations de crise entre annulations, reports et même fermeture de nos structures. Il est apparu nécessaire et vital d’imaginer un projet qui puisse exister quoi qu’il arrive et qui génère du commun.

 L’exposition comprenant une centaine d'images est visible du 16 décembre 2020 au 15 janvier 2021.

 Chaque spectateur - habitant ou non du quartier, peut la découvrir au gré de sa balade ou accompagné d’un plan d’exposition, accessible sur le site https://1heure1km.collectifko.com/le-plan/ ou disponible dans les commerces du quartier.

 La série est aussi accessible sur le site

Maman travaille © manon Avram

L’équipe 1 Heure - 1KM 

Axel Jorges, Aude Fares, Blandine Deudon, Manon Avram, Manu Buttner, Marine Collet et Sarah Malan

Partenaires

Le projet est produit par le Collectif KO.com avec la participation du laboratoire Photon.

Sont intégrées au projet, les photographies réalisées avec les résidents du foyer d’hébergement de la Glacière dans le cadre du projet "il serait temps qu’on se regarde », mené par le Collectif KO.com, en partenariat avec France Horizon et la Grainerie.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aux États-Unis, le Sénat adopte un plan climat sans ambition sociale
Par 51 voix contre 50, le Sénat des États-Unis a adopté le plus ambitieux plan climat de l’histoire du pays, prévoyant une enveloppe de 369 milliards de dollars pour réduire de 40 % les émissions de CO2 entre 2005 et 2030. Mais le volet social a été très largement sacrifié.
par Romaric Godin
Journal — Afrique
Kenya : le pays suspendu à des élections à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Proche-Orient
L’apartheid, révélateur de l’impunité d’Israël
Le débat sur l’existence ou non d’un système d’apartheid en Israël et dans les territoires palestiniens occupés est dépassé. L’apartheid israélien est un fait. Comme le confirme l’escalade des frappes et des représailles autour de la bande de Gaza, il est urgent désormais de mettre un terme à l’impunité d’Israël et de contraindre son gouvernement à reprendre les négociations.
par René Backmann
Journal — Proche-Orient
Quarante-quatre morts à Gaza depuis le début de l’offensive israélienne
Parmi les victimes des frappes visant la bande de Gaza figureraient quinze enfants et des dirigeants du groupe armé palestinien Djihad islamique. Une trêve entre les deux parties serait entrée en vigueur dimanche soir.
par La rédaction de Mediapart (avec AFP)

La sélection du Club

Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
par Philippe Soulié
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin