En réponse à Fred Oberson - Le mouvement vert

Très joli texte. http://blogs.mediapart.fr/blog/fred-oberson/280711/le-mouvement-vertCe qu'oublie de rappeler cette vieille dame c'est qu'entre l'époque dont elle parle et celle ou nous vivons il y à eu une trentaine d'année au minimum pendant lesquelles…La vieille dame avait beau retourner au magasin les litres de vin et les bouteilles de lait et de bière qu’elle avait acheté. Le magasin la renvoyait chez elle en la regardant avec un air ahuri du genre « elle vit sur quelle planète la vieille ». L’industrie ne réutilisait plus les bouteilles à plusieurs reprises parce que ca leur coûtait moins cher de ne pas les recycler.Libre à elle de les laver, stériliser et remplir à nouveau, si elle l’à fait c’était par choix, par habitude, en contre culture du mouvement général. La vieille dame montait par l'escalier si elle le souhaitait mais il y avait des escaliers roulants dans tous les magasins ou dans les bureaux. Elle marchait pour se rendre à l'épicerie mais tous les autres y allaient en voiture. Parce que l’industrie automobile était un fleuron et qu’il fallait que tout le monde achète une voiture, CONSOMMATION DE MASSE. Parce que l’Etat à fait tout ce qui était en son pouvoir pour que ca arrive, parce que ca rapporte des sous les voitures, le carburant, l’industrie… Et que personne n’en avait rien à foutre de l’impact sur l’environnement parce que, comme souvent, devrais-je dire toujours ??, la volonté politique s’exerce avec des objectifs à court terme… tant qu’on se met du fric dans les poches tout de suite, c’est bon à prendre ! La vielle dame lavait les couches de bébé mais elle connaissait certainement les couches jetables puisqu’il n’y avait plus que ca. Parce qu’entre vendre une couche qui se réutilise et vendre une couche qui se jette, l’industrie à préféré la couche qui se jette… et qui se rachète. Ben oui, ca rapporte plus - 8 ou 10 couches par jour pendant les premiers mois, de moins en moins par la suite mais tout de même, ca dure pendant 3 ans! C’est rentable le marché « Bébé » ! Je n’aborde même pas le sujet des lait infantiles… Dans la cuisine, elle s'activait pour préparer les repas, elle n’avait pas acheté tous ces gadgets électriques "qui libèrent la Femme" pour tout préparer au moindre effort. Parce qu’elle n’en avait pas les moyens ou parce qu’elle n’en voyait pas l’utilité. Mais 90% des gens en avaient eux, et s’en servaient ! Et oui, ne plus laver les couches de bébé et gagner du temps sur les taches ménagères, ca à libéré la Femme qui aujourd’hui s’en porte mieux parce qu’elle à pu mettre à profit ce temps pour travailler, et payer des études à ses propres filles qui aujourd’hui peuvent accéder à des métiers épanouissants. Bien sûr ce constat en appel d’autre sur la condition de la Femme… certain(e) ont écrit des bibliothèques entières à ce sujet. Je ne me sent pas les compétences et l’humeur d’en faire une synthèse digeste.Elle faisait sécher ses vêtements dehors sur une corde à linge parce qu’elle avait la place et le droit de le faire, parce que les autres gens n’avaient pas de jardin, ou pas de balcon, et n’avaient pas le droit de faire sécher le linge à la fenêtre…Elle n’à pas acheté de machine énergivore avalant des kilowatts mais 90% de ses congénères l’ont fait et encore, il y à trente ans, lesdites machines étaient conçues pour durer 20 ans. Aujourd’hui il faut payer bien cher pour prétendre à une garanti de 2 ou 3 ans… et quand la machine tombe en panne et ben, il vaut mieux en racheter une neuve, ca coûte moins cher que de faire réparer l’ancienne. Je ne vais pas réécrire l’intégralité… C’était juste pour rappeler à cette vieille dame, et à tous ceux qui nous tiennent ces discours de grands-parents paternalistes, que oui, qu’ils le veuillent ou non, le mode de vie des générations qui ont aujourd’hui entre 50 et 70 ans à pour conséquences l’état actuel de notre planète et de nos sociétés. Personne n’à pensé à mal, la consommation de masse était un progrès, l’accès au confort pour le plus grand nombre… Nous héritons des progrès, des avancées et aussi des erreurs de nos ancêtres, tout comme eux avaient hérité de ceux des leurs, et tout comme nos enfants hériteront des nôtres.Non pas qu’il faille globalement les tenir pour responsable des problèmes que ma génération doit régler, cela s’apparenterais à l’attitude de petits adolescents qui en veulent à leur parent à propos de tout…non, il faut en terminer avec cette crise d’adolescence perpétuelle, c’est cette attitude qu’entretiennent d’ailleurs certains partis en rejetant sans cesse les fautes sur l’Autre globalement. Il faut passer le cap et prendre nos responsabilités, toute génération confondue, pour la survie de notre planète, de notre espèce et de toutes les autres que nous assassinons méthodiquement.Un adolescent en pleine phase d’autodestruction, ca me semble être une comparaison assez pertinente de l’état de notre monde…Bien respectueusement à vous ma vieille dame… (je sais que vous n’êtes pas cette vieille dame Mr Oberson mais comme c’est vous qui publiez ces lignes…)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.