Marc Jamous
Concepteur multimédia, perdu dans cette situation de confinement, je me dis que tout témoignage aura un rôle un jour.
Abonné·e de Mediapart

49 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 mai 2020

Fin de blog ?

Aujourd'hui, les parcs et jardins parisiens ne seront plus fermés, les terrasses des cafés et des restaurants sont possibles. Le ciel reste très bleu, par l'absence de trainées d'avions, seul signe net que l'épidémie n'est pas terminée. Le retour à la vie normale semble bien engagé. Est-ce la fin de ce blog ?

Marc Jamous
Concepteur multimédia, perdu dans cette situation de confinement, je me dis que tout témoignage aura un rôle un jour.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En bas de chez moi, la rue a presque une activité normale : le bruit des voitures est continu, le Bon marché va ouvrir dans quelques minutes. Quelques petites différences : de nombreuses personnes portent un masque ; au bistrot d'en bas, les clients sirotent leur café debout, chacun à un mètre de l'autre ; le ciel est d'un bleu limpide sans trainées d'avions. Tout à l'heure, nous irons pique-niquer au parc, mais mardi, je continuerai le télétravail à la maison.

La reprise m'inquiète. Je ne sais pas comment je vais alterner télétravail et travail au bureau. Je crains de mal utiliser le masque et d'augmenter le risque d'attraper le virus. Jusqu'à avant-hier, de nombreuses activités étaient interdites ; aujourd'hui, presque tout est possible. C'est comme si le gouvernement avait tout lâché d'un coup, pour ne pas décevoir le peuple. C'est comme si le virus avait disparu du jour au lendemain. On continue d'entendre des mises en garde, de croiser des affiches rappelant les gestes barrières, mais les voit-on ?

C'est bizarre comme je me sens plus inquiet qu'au début du confinement. Je regrette peut-être cette période où la moindre sortie était une aventure, où le temps s'était arrêté, où les rues avaient une beauté vide. Mais je sais que j'ai été chanceux, confiné avec les miens. D'autres ont souffert, certains à trop dans un lieu étriqué, d'autres en manque de rentrée d'argent. Beaucoup de personnes âgées sont mortes seules, beaucoup d'enfants, de 0 à 99 ans, ont perdu des parents sans avoir pu leur dire au-revoir. Non, une pandémie n'est jamais souhaitable et ne doit pas entraîner de regret. C'est juste que j'ai aimé avoir le temps, et que cela ne devrait pas être un privilège. Pour personne. Avoir le temps devrait être une nécessité. 

Comme la vie reprend, je vais plus ou moins fermer ce blog. J'ajouterais peut-être des images pour comparer les deux périodes : celle du confinement et celle d'après. Des images du ciel avec et sans avions, les rues vides et pleines, l'état des bouchons de circulation. On verra.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal — Éducation
« On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Journal
Étudiants précaires : une petite prime et des bugs
Plutôt que de réformer le système des bourses, le gouvernement a décidé d’accorder une prime inflation de 100 euros aux étudiants boursiers. Les serveurs du Crous n’ont pas tenu le choc, les bugs se sont multipliés et nombre d’étudiants n’ont pas pu faire leur demande dans les délais.
par Khedidja Zerouali
Journal
Professeurs non remplacés : la Cour des comptes dénonce une « défaillance institutionnelle »
Dans un rapport publié jeudi, les magistrats financiers se penchent sur les absences des enseignants qui font perdre aux élèves 10 % d’heures de cours dans les lycées. Les deux tiers sont liés à une mauvaise organisation de l’Éducation nationale.
par Faïza Zerouala

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro