Lefrere Marc
Professeur de Philosophie
Abonné·e de Mediapart

110 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 mars 2009

Lefrere Marc
Professeur de Philosophie
Abonné·e de Mediapart

Seigneur, pardonnez-leur, car ils ne savent pas... faire leur métier.

Lefrere Marc
Professeur de Philosophie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Pape Benoit XVI est-il un fou nazi assoiffé de sang qui se réjouiraient de ce que des hommes violent des petites filles et leur transmettent le Sida? Ou bien est-il un ahuri simplet qui ne comprend rien au monde?

A lire les journaux, de la manière dont ils ont bien souvent traité les "affaires" successives de Williamson, de la folie des évêques Brésiliens et des propos du Pape sur le Sida, nous sommes mis devant cette alternative. Et dans ces conditions, en effet, qui ne se révolterait pas et ne réclamerait pas la démission de ce monstre?

Il y a malgré tout une troisième possibilité : c'est que les journalistes ne sachent plus faire leur métier objectivement, et préfère faire des "unes" sensationnelles plutôt que de respecter la vérité d'un discours.

La puce m'a été mise à l'oreille lorsque, ahuri moi-même face à cette alternative (tout de même très grave), j'ai décidé benoitement d'aller me rendre compte en lisant les propos complets du Monsieur. Hélas, c'est qu'il est difficile d'avoir un journal qui les retranscrive sans les couper!

Un florilège (si l'on peut dire...):

"On ne peut pas régler le drame du Sida avec la distribution de préservatifs, qui au contraire augmentent le problème" a estimé mardi le Pape.

Le Point : (http://www.lepoint.fr/actualites-societe/sida-les-propos-de-benoit-xvi-suscitent-l-indignation-en-france/920/0/326734)

Il y a estimé que l'on ne pouvait "pas régler le problème du sida", pandémie aux effets dévastateurs en Afrique, "avec la distribution de préservatifs". "Au contraire, (leur) utilisation aggrave le problème".

L’express : (http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/le-pape-conteste-l-efficacite-du-preservatif_747417.html)

Le Pape a déclaré ce mardi que le problème du sida ne "peut pas être réglé" par "la distribution de préservatifs". "Au contraire, leur utilisation aggrave le problème". Selon lui la solution passe par "un réveil spirituel et humain".

Libération : (http://www.liberation.fr/monde/0101555967-benoit-xvi-l-utilisation-du-preservatif-aggrave-le-probleme-du-sida)

On voit qu'il est difficile d'avoir l'ensemble de son intervention. Qu'a-t-il donc dit?

"Je dirais qu'on ne peut vaincre ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires.

Si on le fait sans âme, si les africains ne s'aident pas eux-mêmes, on ne peut résoudre ce fléau avec la distribution de préservatifs ;"

Pour la suite, il y a deux versions : l'une orale, l'autre écrite (qui est la position officielle du Vatican) :

(cf. http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2368376&rubId=4078 )

Dans le "vif" de l'entrevue : " au contraire, ils augmentent le problème"

Dans la version écrite et approuvée : "au contraire, cela risque d'augmenter le problème".

Mais la différence ne m'intéresse pas, et pour éviter toute ambigüité, je retiendrai la version la plus polémique.

De toute façon, dans les deux cas, j'ose affirmer que les journalistes n'ont pas réellement rendu compte des propos de Benoit XVI.

Si je dis à mes élèves : "Si vous ne travaillez pas, vous n'aurez pas le Bac", est-ce la même chose que si je disais simplement "Vous n'aurez pas le Bac!"? Evidemment non.

Et mes élèves en concluent même : "si je veux avoir mon bac, il faut que je travaille." C'est ce qu'on appelle une bête logique conditionnelle.

Lorsque le Pape dit "Si on le fait sans âme, [...] on ne peut résoudre ce fléau avec la distribution des préservatifs; au contraire, ils augmentent le problème", est-ce la même chose que s'il avait dit simplement, sans la conditionnelle : "On ne peut pas résoudre ce fléau avec la distribution des préservatifs; au contraire, ils augmentent le problème!"? Evidemment non.

Et des lecteurs objectifs auraient même pu en déduire que "si on veut résoudre le problème en distribuant des préservatifs, il faut le faire avec âme".

Est-ce une condamnation du préservatif, ca?

Eh bien, vous avez un Pape qui dit cela.

Et vous voulez sa démission.

Censeurs volontaires, ou ahuris incapables de reconnaitre une conditionnelle? Les journalistes pourront se juger eux-mêmes... s'ils y parviennent.

Mais pour cela, il faut être capable de juger après examen, et non de suivre la meute des préjugés.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB