Lefrere Marc
Professeur de Philosophie
Abonné·e de Mediapart

110 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 mars 2009

Seigneur, pardonnez-leur, car ils ne savent pas... faire leur métier.

Lefrere Marc
Professeur de Philosophie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Pape Benoit XVI est-il un fou nazi assoiffé de sang qui se réjouiraient de ce que des hommes violent des petites filles et leur transmettent le Sida? Ou bien est-il un ahuri simplet qui ne comprend rien au monde?

A lire les journaux, de la manière dont ils ont bien souvent traité les "affaires" successives de Williamson, de la folie des évêques Brésiliens et des propos du Pape sur le Sida, nous sommes mis devant cette alternative. Et dans ces conditions, en effet, qui ne se révolterait pas et ne réclamerait pas la démission de ce monstre?

Il y a malgré tout une troisième possibilité : c'est que les journalistes ne sachent plus faire leur métier objectivement, et préfère faire des "unes" sensationnelles plutôt que de respecter la vérité d'un discours.

La puce m'a été mise à l'oreille lorsque, ahuri moi-même face à cette alternative (tout de même très grave), j'ai décidé benoitement d'aller me rendre compte en lisant les propos complets du Monsieur. Hélas, c'est qu'il est difficile d'avoir un journal qui les retranscrive sans les couper!

Un florilège (si l'on peut dire...):

"On ne peut pas régler le drame du Sida avec la distribution de préservatifs, qui au contraire augmentent le problème" a estimé mardi le Pape.

Le Point : (http://www.lepoint.fr/actualites-societe/sida-les-propos-de-benoit-xvi-suscitent-l-indignation-en-france/920/0/326734)

Il y a estimé que l'on ne pouvait "pas régler le problème du sida", pandémie aux effets dévastateurs en Afrique, "avec la distribution de préservatifs". "Au contraire, (leur) utilisation aggrave le problème".

L’express : (http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/le-pape-conteste-l-efficacite-du-preservatif_747417.html)

Le Pape a déclaré ce mardi que le problème du sida ne "peut pas être réglé" par "la distribution de préservatifs". "Au contraire, leur utilisation aggrave le problème". Selon lui la solution passe par "un réveil spirituel et humain".

Libération : (http://www.liberation.fr/monde/0101555967-benoit-xvi-l-utilisation-du-preservatif-aggrave-le-probleme-du-sida)

On voit qu'il est difficile d'avoir l'ensemble de son intervention. Qu'a-t-il donc dit?

"Je dirais qu'on ne peut vaincre ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires.

Si on le fait sans âme, si les africains ne s'aident pas eux-mêmes, on ne peut résoudre ce fléau avec la distribution de préservatifs ;"

Pour la suite, il y a deux versions : l'une orale, l'autre écrite (qui est la position officielle du Vatican) :

(cf. http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2368376&rubId=4078 )

Dans le "vif" de l'entrevue : " au contraire, ils augmentent le problème"

Dans la version écrite et approuvée : "au contraire, cela risque d'augmenter le problème".

Mais la différence ne m'intéresse pas, et pour éviter toute ambigüité, je retiendrai la version la plus polémique.

De toute façon, dans les deux cas, j'ose affirmer que les journalistes n'ont pas réellement rendu compte des propos de Benoit XVI.

Si je dis à mes élèves : "Si vous ne travaillez pas, vous n'aurez pas le Bac", est-ce la même chose que si je disais simplement "Vous n'aurez pas le Bac!"? Evidemment non.

Et mes élèves en concluent même : "si je veux avoir mon bac, il faut que je travaille." C'est ce qu'on appelle une bête logique conditionnelle.

Lorsque le Pape dit "Si on le fait sans âme, [...] on ne peut résoudre ce fléau avec la distribution des préservatifs; au contraire, ils augmentent le problème", est-ce la même chose que s'il avait dit simplement, sans la conditionnelle : "On ne peut pas résoudre ce fléau avec la distribution des préservatifs; au contraire, ils augmentent le problème!"? Evidemment non.

Et des lecteurs objectifs auraient même pu en déduire que "si on veut résoudre le problème en distribuant des préservatifs, il faut le faire avec âme".

Est-ce une condamnation du préservatif, ca?

Eh bien, vous avez un Pape qui dit cela.

Et vous voulez sa démission.

Censeurs volontaires, ou ahuris incapables de reconnaitre une conditionnelle? Les journalistes pourront se juger eux-mêmes... s'ils y parviennent.

Mais pour cela, il faut être capable de juger après examen, et non de suivre la meute des préjugés.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat