Cauchemar en jaune

Bref dialogue entre un gilet jaune inconnu et le soldat inconnu.

01/12/2018 13h.

I had a terrible dream : des gilets jaunes, dopés à la potion médiatique, soulevaient l’Arc de Triomphe et l’envoyaient sur les compagnies républicaines de sécurité. 

Le soldat inconnu, dérangé dans son sommeil, demanda à un gilet jaune inconnu s’il se révoltait parce qu’il avait faim, ou parce qu’il était en danger physique.

L’inconnu en gilet jaune répondit : non, je veux tout : je veux vivre sans impôt, je veux pouvoir acheter tous les biens qui me tentent dans les grandes surfaces, je veux couvrir de cadeaux mes enfants, mes petits-enfants, afin de remplir leurs chambres, la salle de séjour et la cuisine de ces joujoux par milliers ; je veux des routes en parfait état, des autoroutes, de grands aéroports  et des LGV partout ; je veux posséder plusieurs voitures, des scooters, des Harley, des chats, des perruches, une villa à Saint-Barth, …

Le soldat inconnu ouvrit grandes ses orbites : mais, j’avions pas tout ça ! Oui mais toi tu ne payais pas de taxe, maugréa le jaune inconnu.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.