Un 12 ème FSM historique

Tunis mars 2013

Un 12 éme Forum mondial social historique

Plus de 6O OOO participantEs représentant  5000 associations et organisations, venant de 128 pays, ont été présents à  1O6O ateliers et débats, lors du Forum Social Mondial  à  l’université de El Manah  de Tunis. Une délégation d’une trentaine de RennaisEs  avaient fait le déplacement,  d’Attac, Solidaires, Mouvement de la Paix , Cridev , Les Petits Débrouillards, Survie,  ATMF( travailleurs maghrébins de France)… Le Fsm s’est conclu par l’appel des mouvements sociaux du monde entier et une manifestation en soutien à la Palestine de 15 OOO participantEs.

Comme cela est maintenant la tradition, en prélude du forum s’est déroulé une importante manifestation : une heure de défilé et parcours de7 Km, dans les rues de Tunis, terminée par un meeting  au  stade El Menzah.  La veuve du député Belaid  dirigeant  du front Populaire qui a été  assassiné,  était en tête de Manifestation. D’autres forums mondiaux  avaient fait le prologue : «  Science et démocratie »et, « les Medias Alternatifs ». Et aussi l’Assemblée des femmes …

4 jours de débats aussi denses et divers  pour  un autre monde :   une autre Tunisie, un autre Syrie, un autre Mali ... , c’est impossible à résumer.  Le programme écrit sur 64 pages montre l’ampleur des débats, chaque participant l’avait reçu (c’est une première) avant de pénétrer dans cette enceinte  immense, divisée en espaces spécifiques : Climat, Maghreb Machrek  etc.   Chaque association avait son stand :  Ici Solidaires,  Survie,  Fondation Rosa Luxembourg,  La Vie, même celui de la Bretagne. Là,  une liste des 13 000 migrants qui ont perdu la vie ces dernières  années etc…  Je ne ferai pas injure aux autres  en écrivant que celui d’Attac était  particulièrement  fréquenté. Mais le forum, c’était aussi des concerts, comme celui de Mathieu rappeur et membre de Survie Rennes ; c’était encore  du sport, des espaces festifs, des restaurants, des expositions artistiques, du théâtre, des manifestations spontanées  comme celle des chômeurs diplômés. Les porteurs de paroles, interpellaient les passants sur «  c’est quoi le travail pour vous ? », et affichaient les réponses …

  Nous avons retrouvé toute l’énergie des  révolutions tunisiennes et Egyptiennes dans cette semaine… Les confrontations d’expériences et d’idées ont été sans concession, parfois à la limite ; je veux parler de la Syrie qui a secoué la foule… de  la Palestine,  du  Mali, du Saharaoui  , de la place des femmes dans ces sociétés ; la religion et  le nikab étaient réellement présent. Mais je retiendrais principalement  la présence des jeunes militantes maghrébines qui était  importante et prometteuse…

Deux débats ont fait une entrée significative au FSM, celui sur l’écologie et donc  le climat (cf. l’article de Kempf dans le Monde) et celui sur le syndicalisme dans les révolutions sociales. Notons que l’expérience du Brésil laisse dubitatif avec un syndicat unitaire la CUT, semble- t- il  très lié au gouvernement du PT. Pour la Tunisie, le rôle décisif  de l’UGTT dans le processus révolutionnaire ne doit pas empêcher de constater  sa bureaucratisation, et la corruption de certains de ses dirigeants… Cela a été dit. Les syndicats Egyptiens (j’ai entendu 2 interventions) ont été impressionnants de lucidité, de combativité  et d’optimisme…

 Ce FSM s’est déroulé au moment où le pays est toujours déstabilisé. La crise sociale est marquée par de nombreux conflits : Grèves dans les centres d’appel, au chemin de fer, la santé, les boulangers …  La crainte que le Fmi n’impose ses objectifs avec l’accroissement de la dette , et le coût de la vie continue d’augmenter… Le débat sur la constitution traîne en longueur et la population a du mal parfois à comprendre  les enjeux : place de la religion, de la justice, limitation du droit de grève. 25 % des tunisiens ne font plus confiance aux politiques. Le gouvernement se discrédite de jour en jour … Enharda , bien qu’en crise maintient sa pression.

Dans cette situation instable, le fait d’avoir pu tenir cette initiative et, de l’avis général, de l’avoir réussi, est très importante, voir décisif, pour l’avenir de ce pays et sans doute de la région. Le slogan «  l’Afrique n’est pas à vendre » n’est pas un vain mot … C’est en tout cas l’avis du comité d’organisation qui a tenu une conférence de presse  de bilan «  Les Tunisiens ont donné l’espoir qu’un changement est possible … » titrait le journal La Presse….

L’assemblée des mouvements sociaux réunis a l’issue de ce forum concluait ainsi sa déclaration

« ../..Inspirés par l’histoire de nos luttes et par la force rénovatrice des peuples dans les rues, l’Assemblée des mouvements sociaux appelle tous et toutes à développer des actions de mobilisation coordonnées au niveau mondial dans une journée global de mobilisation.( date à définir)

 Mouvements sociaux du monde entier, avançons vers une unité globale pour défaire le système capitaliste ! Assez d´exploitation, assez de patriarcat, de racisme et colonialisme !

Vive la révolution ! Vive la lutte de tous les peuples !../… »

La réussite de L’Alter Summit à Athéne en juin prochain  va dans le même sens, c’est  une priorité importante à mettre en œuvre donc …

Yves Juin

 

 

Rencontre unitaire alternatifs / Ga à Tunis ;( Flavia et julien)

FSM, communiqué de la GA et des Alternatifs

A l'occasion du Forum social mondial des délégations de la Gauche anticapitaliste et des Alternatifs se sont rencontrées à Tunis. Les représentants des deux mouvements se sont félicités de la grande réussite de cette initiative, qui constitue un soutien de fait au processus révolutionnaire tunisien.

L'espace de rencontres et de débats qu'est le FSM a permis de vérifier une participation, une ambiance et un contenu tout à fait enthousiasmants et gages d'espoirs pour les luttes de par le monde. En particulier, l'approfondissement et l'intégration dans leur dimension transversale des la question du climat et des luttes environnementales est une avancée positive. Ce succès montre que la dynamique des FSM est toujours en marche.

Le défi en Europe face à la crise systémique en particulier dans les pays méditerrannéens (Grèce, Espagne, Portugal, Chypre...) nécessite que des initiatives telles qu'AlterSommet des 7 et 8 juin à Athènes rassemblent largement les mouvements sociaux et politiques et soient un point d'appui pour mettre un coup d'arrêt aux politiques d'austérité et renforcer la solidarité entre les peuples en lutte.

Dans le cadre de la participation des organisations politiques anti austéritaires à ces mobilisations, nous affirmons notre volonté de contribuer à leur réussite et de constituer des interventions et délégations communes, élargies à nos partenaires du regroupement « Tous Ensemble – Trait d'Union » partie prenante du Front de Gauche 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.