marcelhic
Abonné·e de Mediapart

96 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 mars 2017

La vague des insoumis

Nous le pressentions, depuis le succès de la marche du 18 mars ... mais delà à imaginer 10 000 personnes, avec jusqu'à un kilomètre de queue pour un meeting politique un dimanche après midi à Rennes ...

marcelhic
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

De mémoire militante, nous n'avions pas vu un tel rassemblement à gauche depuis l'ére Mitterrand. Une partie  à l'intérieur et l'équivalent a l'extérieur devant un grand écran , dont la municipalite n'avait d'ailleurs  pas voulu autoriser l'installation... Disons le en passant la maire   de Rennes appelle a voter Benoit Hamon...Bonjour la " courtoisie républicaine"...  Les discours sur l'unite nécessaire de Benoit et Jean Luc se fracasseraient ils  sur la réalite?  c'est inquiétant*...

Les partisans de la gauche rouge et verte auront été satisfaits  du discours  de Jean Luc Melenchon. Que ce soit l'hommage  chaleureux aux combattants de la loi travail qui ont trés actifs l'an passé à Rennes.. Le soutien appuyé aux travailleurs de Mac Donald en lutte, bonne occasion d'ailleurs pour expliquer les rouages du capitalisme. L'orateur se veut trés pédagogique , il déclinera la nécessite impérieuse de la règle verte, défendra le féminisme, le partage des richesses et donc la défense du pouvoir d'achat  et la denonciation de la pauvreté  ... Il a pris le temps de lire l'appel du collectif qui méne la lutte en Guyanne. Bien sûr d'aucun ont pu être étonné quand il parle de cette France de l' Amerique du sud, mais le plus important c'est de déclarer que la lutte des Guyannais est aussi  la notre. En tout cas s'il restait encore des esprits malvaillants ... aucune trace de  nationalisme, racisme ou de xénophobie, tout au contraire ... un appel à la solidarité humaine ...

Il faut insister sur ses déclarations  concernant le sens de sa candidature. Tout le contraire de ce  que d'aucun  pourrait considérer comme une manipulation populiste... Mais  une nécessité de  prise de conscience collective que le cours de l'histoire peut être modifié et cela passe , par la conviction . La seule fausse note , à notre avis, aura été le final avec la marseillaise.. certainEs ont bien tenter l'internationale  .. mais bon...

Soulignons que l'énorme majorité du public n'avaient pas été repérés par les radars militants. Un "vraie" reunion publique populaire.

Dans les coulisses de cet evènement par bien des égard historiques, une petite armée de volontaires issues pour la plupart des groupes d'appuis a France insoumise. Vous y rencontrerez a côté de beaucoup de militants PG , Ensemble et Pc, un ancien adjoint socialiste au maire de Rennes , un ancien Vert, un ancien "lambertiste, des syndicalistes , et, c'est la majorité des primo militantEs de toute sensibilité,  des jeunes et mêmes quelques seniors.. Ce melting pot aura réussi à  organiser parfaitement cet évènement dont toute la presse a souligner l'ampleur.

A l'extérieur, un rassemblement  du collectif de soutien aux sans papiers venu plaider la régularisation de tous les sans paps( cele ne figure pas dans le programme L'avenir en commun). Une diffusion de tracts du Pc pour présenter ses candidatEs aux législatives sur certaines circonscriptions. D'aucuns n'ont pas  vu une volonté unitaire dans cette  démarche . En tout cas les discussions ont commencé pour envisager des candidatures uniques pour les élections suivantes. Pour le moment  France insoumise  n'est pas prete a  "s'unifier" autour de candidatEs... De quoi être pessimiste.. Reste la volonté de celles et ceux qui ne lâcheront rien pour empêcher des candidatures concurentes pour celle et ceux qui ont soutenu JLM 2017.

*Je n'ai pas vu les partisans de l'unite Hamon Melenchon  qui se sont rassemblés dans plusieurs villes

yj

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Zemmour, un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B