« La Marche pour la Justice et la Dignité » : Un succès qui appelle des suites!

Le 19 mars 2017 s'est tenue la Marche pour la Justice et la Dignité. Elle a regroupé 25 000 personnes et dans tous les cas le double de participants de la précédente Marche de la Dignité de 2015. Avec une présence remarquée de cortèges régionaux en nombre. C'est une grande réussite qui fera date! 

Communiqué officiel du collectif organisateur de la Marche pour la Justice et la Dignité.

Le 19 mars 2017 s'est tenue la Marche pour la Justice et la Dignité. Elle a regroupé 25 000 personnes et dans tous les cas le double de participants de la précédente Marche de la Dignité de 2015. Avec une présence remarquée de cortèges régionaux en nombre. C'est une grande réussite qui fera date! 

L'importance politique de cette Marche est d'autant plus grande qu'elle a été initiée par plusieurs familles victimes de violences policières, c'est-à-dire par celles et ceux impactés au plus profond d'eux-mêmes par le racisme structurel en France. Ces familles ont été les figures de proue de la mobilisation et ont établi des convergences avec l'antiracisme politique, la lutte des migrants et les victimes des violences policières et judiciaires suite au mouvement contre la loi travail. Cette mobilisation a exigé la fin de l’État d’urgence. 

On soulignera que toutes les décisions ont été prises collectivement lors de nos réunions hebdomadaires, de l'ordonnancement des cortèges au mandat politique du Service d’Ordre en passant par la présence d’une boîte de sécurité privée, qui au final n’aura servi qu’à sécuriser le concert. 

Dans le cadre de la Marche, les familles ont été soutenues par de nombreux collectifs locaux et organisations démocratiques, syndicales, ainsi que par certains partis politiques. Cette pluralité mutuellement respectueuse et, surtout, plaçant au premier plan le discours des première-e-s concerné-e-s a montré toute sa fécondité ce 19 mars. Il n y a donc eu, comme annoncée, aucune récupération politique. Sur cette base, il est possible de constituer une réponse à large échelle face à la vague raciste qui déferle en France. 

Le défi est immense, soyons nombreux à le relever ! 

 

Le collectif

 

Nota Bene : Nous sommes déficitaires et avons besoin de votre solidarité. 

Nous relançons la cagnotte https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-amal-bentounsi-15835465 pour éponger nos dettes qui sont à hauteur d'environ 3 000 euros.

Merci d'avance pour votre participation. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.