Fonte des glaces polaires, neige au printemps

Des scientifiques établissent le lien entre ce printemps très froid et la fonte des glaces de l'Arctique.

Des scientifiques établissent le lien entre ce printemps très froid et la fonte des glaces de l'Arctique.

En anglais dans The GuardianScientists link frozen spring to dramatic Arctic sea ice loss

Le Royaume-Uni, une grande partie de l'Europe et l'Amérique du Nord vivent actuellement un épisode très froid avec d'importantes chutes de neige. Selon des scientifiques américains, cela s'explique par le réchauffement des eaux du Pôle Nord dont la couverture glacière (en surface comme en volume) a connu un recul historique à l’automne dernier (80% moins de glace que 30 ans auparavant). Des images satellites, publiées lundi par le NSIDC (USA), montrent également que nous nous approchons du minimum pour la période actuelle de l'année. La conséquence en est une modification du « jet stream », le flux d'air à l'origine des perturbations orageuses. L'air froid du Pôle Nord est alors poussé plus loin vers le sud. Les conditions climatiques extrêmes sont une conséquence attendue du changement climatique. L'épisode actuel avait été prévu par la chercheuse Jennifer Francis dès septembre 2012 : Arctic sea ice melt 'may bring harsh winter to Europe'.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.