Rénover la démocratie, voter directement pour des idées !

Une idée pour faire de la politique autrement... A vous de l'approuver, de la compléter et de l'enrichir !

Une idée pour faire de la politique autrement... A vous de l'approuver, de la compléter et de l'enrichir !

La politique est plus une lutte pour le pouvoir que pour un projet de société et des idées, les partis sont à bout de souffle, les citoyens désertent les urnes et n'ont plus confiance dans les partis et les élus pour les représenter. Le scrutin actuel peut conduire au pouvoir un président ou un parti majoritaires avec moins de 20% des voix, qui conduisent une politique minoritaire et laissent insatisfaits 80% des gens ! Cette crise doit appeler à une profonde rénovation de notre démocratie, qui rende le citoyen plus conscient, plus responsable, plus contributif, qui fasse revenir la confiance.

Dans un article précédent intitulé "Faire de la politique autrement, mais comment ?", je proposais d'articuler la politique autour d'idées fortes, de priorités, de projets, plutôt qu'autour de partis politiques.

Pour aller plus loin et plus concrètement, je vous propose de réfléchir à une façon de permettre de fédérer les citoyens sur des idées, à partir d'un questionnaire qui évoluerait, qui lui-même pourrait être approuvé et enrichi par vote citoyen par internet, dont la pertinence des questions serait challengée.

Ici une ébauche de questionnaire "grille de préférences" (à enrichir). On pourrait procéder par étapes :

1- sécuriser le vote (vote unique par personne, anonymat du vote, identification du profil du votant (âge, CSP, sexe, ville/région)

2- enrichissement et validation du questionnaire initial, puis des évolutions par période (trimestrielle par exemple)

3- vote citoyen

4- résultat du vote publié, connu de tous, avec moyenne des points par question, médiane, des écarts-types, des statistiques. Ainsi chacun prend conscience de ses choix comparé aux autres

5- les candidats aux postes d'élus de la république (présidentielle, législatives...) expriment leurs propres choix sur le questionnaire et le publie. Les partis politiques existants pourraient faire de même par moyennisation des votes de leurs représentants ou adhérents et publier leurs résultats.

6- les citoyens pourraient continuer à adhérer à des partis, à militer, en connaissance de cause, avec une vision plus claire des positions, de la cohérence des positions de ces partis.

7- des débats et des forums seraient organisés, sur internet et aussi à la télévision et localement dans les territoires, avec des échanges et argumentations sur ces idées, visant à mieux informer les citoyens et à faire émerger des idées et des solutions nouvelles.

Ainsi les élus devraient veiller à maximiser la volonté générale, se recentrer sur des idées, tenir aussi compte d'opinions minoritaires qui peuvent être néanmoins significatives.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.