La fin du courage, de Cynthia Fleury

Ce matin, je me fais réveiller par France Inter. Lumineux réveil avec Cynthia Fleury, philosophe, qui vient de publier un livre déplorant "la fin du courage". Interviewée par France Inter, elle démontre combien le courage de défendre ses idées implique la solitude.

Ce matin, je me fais réveiller par France Inter. Lumineux réveil avec Cynthia Fleury, philosophe, qui vient de publier un livre déplorant "la fin du courage". Interviewée par France Inter, elle démontre combien le courage de défendre ses idées implique la solitude.

Dans cet essai philosophique enlevé, Cynthia Fleury rappelle qu’il n’y a pas de courage politique sans courage moral et démontre avec brio comment un retour à l’exemplarité politique est non seulement possible, mais urgent.

 

 

« J’ai perdu le courage comme on égare ses lunettes. Aussi stupidement. Cela m’est arrivé alors que je voyais la société dans laquelle je vivais être sans courage. J’ai glissé avec elle. Dans elle. C’est étonnant d’apprendre que parfois le monde et soi-même avons le même âge. C’est rare. Mais dans cette époque sans courage, nous sommes tous naissant. »
Comment convertir cette épreuve du découragement en reconquête de l’avenir ? Notre époque est celle de la disparition et de l’instrumentalisation du courage, or ni les individus, ni les démocraties ne résisteront longtemps à cet avilissement moral et politique. Comment reformuler une théorie du courage, comment résister à la capitulation et à ses légitimations perpétuelles ?

 

L'important en politique, c'est le COURAGE. Si notre attitude procède d'une morale (terme plus fort et plus profond que l'éthique) et de liberté (d'esprit, de parole, contraire à la soumission et à l'asservissement), seule la voie du courage est la bonne (et la plus difficile). Elle isole parfois, quand les autres ne sont pas eux-mêmes courageux notamment et suivent comme des moutons ...L'exemple de la Résistance face au Nazisme et au suivisme de Vichy en est une belle preuve ! Je trouve que François Bayrou a ce courage là, cette résistance là, ainsi que nombre de militants du MoDem, sur cette voie difficile de l'indépendance et sur ce terrain de jeu politique et médiatique moutonnier.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.