Seul un référendum est capable d'imposer la moralisation politique et la réforme territoriale

François Bayrou avait raison : seul un référendum peut imposer une suppression de privilèges qui ne peut être votée par ceux qui subissent cette suppression. Hollande lui avait promis qu'en cas de blocage il le ferait.

François Bayrou avait raison : seul un référendum peut imposer une suppression de privilèges qui ne peut être votée par ceux qui subissent cette suppression. Hollande lui avait promis qu'en cas de blocage il le ferait. Il y a renoncement sur beaucoup de points de la moralisation de la vie politique proposée par François Bayrou, un report à 2017 non justifié, une concession pour accepter un double mandat aux sénateurs ... Pour autant, Hollande ne va pas faire maintenant un référendum. On donnera l'impression d'avoir agi sur le sujet en ayant traité que partiellement et tardivement. C'est ce moquer des citoyens.

Même problème pour arriver à faire une réforme territoriale, fusionner les départements et régions ou à tout le moins s'organiser pour que ces deux niveaux territoriaux soient gérés par les mêmes élus sans doublon (donc ici ce serait au contraire un cumul de mandat imposé !), ce qui permettrait ensuite de rationaliser la gestion, de faire des regroupements, des économies d'administration. Mais comme le PS est majoritaire dans les conseils régionaux et départementaux, les parlementaires PS (qui souvent cumulent avec un mandat régional ou départemental) ne vont pas voter pour la suppression de leur poste ... Là aussi il faudrait un référendum. CQFD !

Comme dirait Moël Jartin, "il faut couper les nouilles au sécateur !"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.