Du statut de réfugié à celui de héros

Dommage...

Quel dommage que notre président, habile communiquant mais piètre analyste, n'ait pas compris que les réfugiés d’aujourd’hui sont les parents et  grands parents des Zidane et Mbappé de demain !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.