marie laure veilhan
Abonné·e de Mediapart

34 Billets

2 Éditions

Billet de blog 4 déc. 2015

Maria Denaxa, journaliste grecque basée à Paris, sur l'état d'urgence

Voici un billet "à chaud" de Maria Denaxa (elle l'a fait circuler sur les réseaux sociaux), que j'ai voulu partager avec mes amis non hellénophones..Maria Denaxa est journaliste, correspondante de la chaîne télé privée grecque "Mega" à Paris depuis des années.

marie laure veilhan
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bulles françaises

de Maria Denaxa , journaliste grecque, correspondante de la chaîne privée MegaTV à Paris

Le mensonge, la manipulation et l’hypocrisie, je ne les supporte pas, ni en tant qu’être humain, ni en ma qualité de journaliste.

Depuis plusieurs jours, je suis et décris la tragédie des morts et des vivants qu’a laissée derrière lui le massacre terroriste à Paris.

Pour la seconde fois depuis janvier et les évènements de Charlie Hebdo, j’ai vu Hollande, politiquement agonisant, ressusciter et, de général, se muer en chef d’une imaginaire alliance sacrée et du porte-avions Charles de Gaulle.

Comme si les djihadistes allaient faire marche arrière, tandis qu’Obama et Poutine –des incapables- n’attendaient que le leader « charismatique » français pour se « rabibocher » sur la question de la Syrie, qui plus est en une semaine !

Laissez-moi rire (jaune)…

Dans ce climat de désorientation générale, outre l’image du belliqueux Hollande, la scène est agrémentée du « sentiment patriotique ».

Une exclusivité que n’exploitaient, jusqu’il y a peu, que la droite et l’extrême droite.

Ces derniers jours, l’Élysée incite ainsi les gens à mettre à leurs portes, à leurs fenêtres, à leurs balcons des drapeaux français en signe de deuil après la tragédie qui a frappé le pays, résultat de l’absurdité, des manœuvres et des décisions de ses  nains politiques aussi !

On demande donc aux gens, au cœur de leur deuil, d’applaudir – à travers un geste patriotique symbolique -  à toutes ces promesses politiques non tenues qui ont entraîné la France jusqu’au point actuel :

-          la guerre injustifiable en Libye

-          le « business sacré » avec le Qatar (1)* ou l’Arabie Saoudite (2)*, où là aussi on décapite, on lapide des innocents, on maltraite le peuple, on finance en secret l’État Islamique que la France combat, tout comme les rebelles Syriens qui ont infiltré l’État Islamique et sèment la mort, des armes françaises entre les mains…

-          depuis janvier, toutes les promesses du Premier Ministre Valls concernant la lutte contre le terrorisme sont restées lettre morte, alors même que les autorités françaises avaient eu connaissance –depuis août, peut-être plus tôt- que les djihadistes planifiaient une vaste attaque terroriste dans une salle de concert au cœur de Paris.

-          De plus, les autorités, au lieu de suivre ou surveiller tous les Français probables djihadistes listés par les services secrets, espionnaient les conversations téléphoniques de Sarkozy et des adversaires politiques de François Hollande !

Que dire donc maintenant…

- du nouveau record battu en octobre par le chômage en France ? Le pays compte désormais 3 598 000 personnes sans aucune source de revenu !

- de la nouvelle chute de la consommation de 0,7% par rapport au mois précédent ?

- des élections régionales de décembre qui constitueront une vraie promenade de santé pour l’extrême droite ?

- de l’échec des services secrets français, comme du marathon diplomatique de Hollande pour la formation d’une alliance internationale ?

- ou de l’abandon et du désintérêt de l’état, depuis des années maintenant, à l’encontre des banlieues où des enfants d’immigrés grandissent à la marge de la société française, trouvant refuge dans l’extrémisme et le terrorisme ?

Rien sur tout cela !

Ce qui « vend » mieux auprès de l’opinion publique, c’est le paroxysme de communication autour de la monumentale cérémonie mémorielle que certains même des parents de victimes du 13 novembre ont dédaignée pour les raisons invoquées plus haut.
Tout comme « vendent » bien mieux les fables patriotiques et François Hollande en « Dieu de la Guerre », qui ont augmenté sa cote de popularité de rien de moins que 17 points, au cœur d’une période d’intense mécontentement social et de remise en question de sa politique, et à la veille d’un affrontement électoral crucial.

 (1)* Le 17 novembre, quatre jours tout juste après les attentats, François Hollande a reçu au palais présidentiel français l’Émir du Qatar, avec lequel il avait signé en mai dernier un accord de vente de 24 rafale d’une valeur de 6,3 milliards d’euros. L’Élysée n’a pas souhaité faire de publicité autour de cette visite.

 (2)* L’Arabie Saoudite qui applique la Charia, tout comme l’État Islamique, a passé au printemps dernier des commandes d’une valeur de 50 milliards d’euros à la France. François Hollande s’est rendu à Riyad il y a quelques mois, et Manuel Valls le 15 octobre.

P.S. Les « corsets » du « journalistiquement correct » ne sont pas pour moi. Mercidevotrecompréhension...

@mdenaxa

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal
Les publicitaires font main basse sur les données des élèves partout dans le monde
Human Rights Watch a analysé durant deux ans 164 outils numériques destinés aux élèves de 49 pays durant la pandémie afin qu’ils puissent continuer à suivre leurs cours. 89 % « surveillaient les enfants, secrètement et sans le consentement de leurs parents ». Une enquête réalisée avec un consortium de 13 médias, dont Mediapart, coordonnés par The Signal Network.
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Le casse-tête des enseignants français
Avec seulement deux applications mises en cause, la France fait figure de bonne élève dans le rapport de Human Rights Watch sur la collecte de données durant la pandémie. Mais, dans les salles de classe, la situation est en réalité plus complexe, notamment en raison de l’usage d’outils non validés par le gouvernement.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Fil d'actualités
Au Texas, au moins 21 morts dont 19 enfants dans une tuerie : Biden appelle à « affronter le lobby des armes »
Le président américain Joe Biden, visiblement marqué, a appelé mardi à « affronter le lobby des armes » pour prendre des mesures de régulation, alors que l’Amérique vient de replonger dans le cauchemar récurrent des fusillades dans des écoles.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart