marie laure veilhan
Abonné·e de Mediapart

34 Billets

2 Éditions

Billet de blog 6 sept. 2015

MEURTRE AVEC PREMEDITATION A L'HOPITAL PSYCHIATRIQUE DE DAPHNI (ATHENES)

marie laure veilhan
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Meurtre avec préméditation

d'Anna Gaïtanidou (traduction MLV) - paru dans le magazine "PRIN" (gauche radicale)

L'Etat et le mémorandum tuent! Trois personnes sont mortes, victimes d'un incendie déclenché par un patient, et trois autres sont blessées. Ces personnes étaient attachées à leurs lit quotidiennement depuis des mois dans des chambres fermées à clef! Elles sont mortes piégés, sans possibilité de bouger. Les salariés cassaient les vitres pour venir en aide aux patients tandis que les pompiers les détachaient de leurs lits. Le feu s'est rapidement propagé, du fait que les murs des chambres étaient garnis de mousse. Et ce n'est pas la première fois que celase produit.

En février 2013, au centre d'accueil "Athina" de la PEPSAE [Union Panhellénique pour le Rétablissement Psychosocial et la Réinsertion Professionnelle], un patient a mis le feu et un autre patient de 56 ans est mort, enfermé à clef dans sa chambre. Cette année, en mai, un patient de Daphni, était maintenu attaché sur son lit depuis 2 ans s'est détaché et a tué son voisin, lui aussi attaché. Les décès sont survenus à la 7e section psychiatrique de cas chroniques où sont soignés 17 hommes souffrant de retards graves ou d'autismes, accompagnés de troubles psychotiques. Pour chaque service, les soignants sont au nombre de 2, et le médecin responsable n'effectue que quelques visites par semaines, car il travaille également dans un autre service. L'hôpital Psychiatrique de Daphni fonctionne depuis des années en-dessous des normes de sécurité, et les salariés avaient alerté leurs supérieurs à ce propos, tout en tentant, par tous les moyens possibles, de maintenir l'hôpital psychiatrique ouvert. Les chiffres parlent d'eux-mêmes: les subventions accordées à l'H.P. de Daphni, s'élevaient en 2010 à 23 millions; cette année, elles ne dépassent pas 11 millions, tandis que le déficit en personnel dépasse 50%. L'analogie moyenne soignants-patients en Europe est de 1 pour 4, avec davantage de soignants pour les cas lourds; à Daphni, elle est de 1 soignant pour 17 patients.

La politique de mémorandum qui interdit les embauches, et la culture de la contention mécanique des patients causent des morts, faisant des établissements de soins psychiatriques des entrepôts d'âmes et jetant à la poubelle les luttes du mouvement psychiatrique pour la désinstitutionnalisation et la création de conditions humaines de soins et de vie des patients. Le gouvernement SYRIZA-ANEL et le ministre de Santé, M. Xanthos, portent l'entière responsabilité de cet assassinat, puisque, loin de renverser la situation, ils ont signé le troisième memorandum. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal — International
Plusieurs morts lors d’une fusillade à Copenhague
Un grand centre commercial de la capitale danoise a été la cible d’une attaque au fusil, faisant des morts et des blessés, selon la police. Un jeune homme de 22 ans a été arrêté. Ses motivations ne sont pas encore connues.
par Agence France-Presse et La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT