mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart sam. 13 févr. 2016 13/2/2016 Édition du matin

La banque à qui parler ( texte de Pipotin, à l'initiative de la Dame du Bois Joli et de quelques autres qui se bougent fort)

A ce jour, la direction du Crédit Mutuel Bretagne CMB-Arkea n’a toujours pas répondu aux nombreux appels qui lui ont été faits de la part de personnes s'inquiétant de la situation de Michel Madec. Depuis plusieurs jours, Michel suit une grève de la faim pour dénoncer le manque de communication et de recherche de solution réelle de la part de sa banque afin de régler son problème d’endettement. La banque n’a pas particulièrement brillé dans son obligation de conseil en lui proposant, par le passé, un prêt relais au lieu d’une solution adaptée à sa situation financière d’alors. Cette dernière s’est logiquement dégradée comme c’était prévisible. Outre le fait que le silence répondant à la demande de Michel Madec contredit le principe de mutualisation qui est à l’origine de cette banque - elle qui fait de la parole un étendard publicitaire - nous pouvons nous interroger sur la signification de la réponse de cette banque le vendredi 15 mars. Par mail, elle indique que le directeur général du CMB, M. Jean-Pierre Denis, suit personnellement l’affaire à la recherche d’une solution. Et cela à la veille d’un week-end qui prolongera d’autant la période qui suit le dernier contact avec le CMB, le mercredi précédent. Michel Madec en est déjà à son 10ème jour de grève de la faim en cette veille de week-end et le temps ne sera pas le même pour lui que pour le directeur général qui dit chercher une solution sans même avoir cherché à le contacter jusqu’à ce jour. Pour toutes ces raisons, je me sens solidaire de la situation de Michel Madec et demande à la direction du CMB-Arkea de répondre à sa demande avant que sa santé ne soit définitivement altérée. Je tiens la direction de la banque pour moralement responsable de ce qui pourrait arriver à la santé de ce dernier en ne réagissant pas plus rapidement. Je m’engage à retirer ce texte de mon blog dès que Michel Madec aura un retour concret à sa demande et que la bonne volonté annoncée de la direction du CMB-Arkea se verra suivie d’effet. En attendant, je demande à toute personne se sentant solidaire du cas de M. Madec de signer la lettre ouverte adressée aux élus de Bretagne et de lire son blog sur Médiapart. http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134031 http://blogs.mediapart.fr/blog/carland

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
  • 23/05/2013 18:28
  • Par JJMU

Et (datant du début mai) encore un cas qui aurait également dû faire parler de la direction du Crédit Mutuel (sic) de Bretagne :

http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Quiberon.-Surendettee-desesperee-elle-a-menace-de-s-immoler_55257-2189082_actu.Htm

Quiberon. Surendettée, désespérée, elle a menacé de s’immoler

Faits divers vendredi 03 mai 2013

Photos

1234

  • Une Quiberonnaise a répandu du fumier dans l’entrée de l’établissement bancaire et a déversé de l’essence.

    Une Quiberonnaise a répandu du fumier dans l’entrée de l’établissement bancaire et a déversé de l’essence.

    Ouest-France

 

Soutenez Mediapart !

Soutien

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert
ABONNEZ-VOUS

Le blog

suivi par 49 abonnés

Le blog de marie laure veilhan