Sarkozy n'a rien vu à Fukushima....

 Il n’a rien vu à Fukushima et pour cause il n’y a pas mis les pieds, il s'est juste posé quatre heures à Tokyo, pourtant il affirme sans ciller (enfin il cligne des yeux et agite les épaules, mais  ça c’est habituel) qu’il y est allé avec Nathalie

 Il n’a rien vu à Fukushima et pour cause il n’y a pas mis les pieds, il s'est juste posé quatre heures à Tokyo, pourtant il affirme sans ciller (enfin il cligne des yeux et agite les épaules, mais  ça c’est habituel) qu’il y est allé avec Nathalie, laquelle se contente de rire et participe ainsi du mensonge. Du coup je me souviens qu’au début de son septennat il nous avait raconté avoir participé en personne à la destruction du mur de Berlin, cela avait été vite démenti (par Juppé soi-même) mais du coup avaient fleuri d’innombrables images témoignant de la présence de l’agité un peu partout sur la planète et à toutes les époques. J’avais alors participé à cette joyeuse forme de refus des forfanteries et mensonges présidentiels en imaginant cette chose impensable, vu son amour du savoir et de la culture, un Sarkozy inventant l’école.

 

 

 

 

 

D'autres l'avaient repéré à Yalta, à Rethondes, à Pékin face aux chars, défilant avec de Gaulle en 44 ou inventant l'art pariétal à Lascaux. On l'avait même vu mater les dinosaures. De cette heureuse émulation face aux forfanteries sarkozystes, j'ai gardé copie, ce sera plaisant de les revoir quand il aura filé au Carmel dans quelques semaines. En attendant il serait bon de montrer à un maximum d'indécis à quel point ce président est incapable de garder le contact avec la réalité.

http://www.youtube.com/watch?v=OZ5pF17V3FE&t=36m

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.